Sonatrach : lancement des travaux du projet d’extension du gazoduc EGPDF reliant El Aricha à Beni Saf

gazoduc reliant l'Algérie à l'Europe

Le Ministre de l’énergie Mustapha Guitouni accompagné du pdg de Sonatrach AbdelmoumenOuldKaddour a procédé ce mercredi 12 septembre 2018, au lancement des travaux de réalisation de l’extension du gazoduc EGPDF au niveau du terminal départ d’El Aricha (Naama) vers le terminal arrivée à Beni Saf (Ain Témouchent) en passant par Tlemcen pour un coût total de 31,59 milliards de Dinars.

Selon la fiche technique du projet, d’une longueur de 197 Km et d’un diamètre de 48 », ce gazoduc sera réalisé  sur un nouveau couloir et  conçu pour assurer un écoulement bidirectionnel. Il traversera quatre wilayas que sont Beni Saf, Tlemcen, Sidi Bel Abbés et Ain Témouchent.

La réalisation de cet ouvrage a été confiée, en sa totalité, aux entreprises publiques (moyens 100% nationaux) afin de promouvoir l’outil national de production. Les entreprises auxquelles sont confiés les travaux de réalisation du gazoduc divisés en deux lots sont Cosider et l’entreprise nationale des canalisations (ENAC), avec  respectivement 103 km (El Aricha-El Ghor) et  94 km (El Ghor-Beni Saf). En outre , l’entreprise Alfapipe est chargée de fournir les tubes.

Gazoduc EGPDF
Tracé du Gazoduc EGPDF

Le projet permettra, une fois construit, de sécuriser et augmenter l’approvisionnement de la péninsule ibérique en gaz naturel Algérien et ce, en prévision de l’augmentation de la capacité du MEDGAZ de 4,5 milliards de m3 par an, par  le rajout du 4eme TC à la Station de compression de Béni Saf ;

Il s’agira de  répondre à la demande croissante du continent Européen en gaz naturel algérien ; dévier le flux gazier transitant par le GPDF d’El Aricha vers Béni Saf, et optimiser l’utilisation de la capacité de réserve ,  sécuriser l’approvisionnement en gaz naturel du marché national en particulier la région ouest du pays, et  disposer d’une flexibilité d’exploitation « capacité de réserve » sur l’axe GPDF en cas de besoin.

Par ailleurs, Guitouni a déclaré lors D’une conférence de presse tenue en marge du lancement des travaux du gazoduc que « cet ouvrage vient s’ajouter aux grands projets similaires réalisés cette année, à savoir, le gazoduc de Tamanrasset (projet du siècle), d’une longueur de 530 km reliant In Salah à Tamanrasset, et le gazoduc de Djanet d’une longueur de 400 km pour l’alimentation de la région en gaz naturel ainsi que le gazoduc reliant Reggane à Hassi Messaoud ».

Ajoutant que « ce projet est important parce qu’il renforcera l’industrie gazière de l’Algérie. Il  démontre l’importante participation de Sonatrach dans développement du pays ».

À noter que, la Direction du GEM (Gazoduc Maghreb Europe) à été créée en juin 1999, avant d’être baptisée en novembre de la même année par décret présidentiel au nom de l’entrepreneur espagnol Pedro Duran Farell (GPDF), ami de l’Algérie, qui était en 1960 le premier initiateur et partisan de l’idée à relier les deux rives de la méditerranée par un gazoduc.

Ould Kaddour a quant à lui, réitéré l’objectif de la Stratégie de Sonatrach SH2030 de placer la compagnie parmi les cinq meilleures au monde dans le domaine des hydrocarbures. Selon lui cet objectif nécessite l’adhésion de tout les acteurs du secteur.

MDI Alger

Par ailleurs, le Ministre de l’énergie à procédé au cours de sa visite dans la wilaya de Tlemcen, à la mise en service de plusieurs raccordements au gaz naturel au profit de plus de 1300 foyers. Il s’agit des localités de Ain Ghoraba et Bouhassoun avec 799 foyers, Feraouna et Ahfir (commune de Terny) avec 253 foyers, Cherata et Teleft (commune de Sabra) avec 258 foyers. Soit une couverture de la wilaya à un taux de 98% en électricité et 70% en gaz naturel.

Bessa, Résidence la Pinède