Montage de véhicules : Raouya évoque de nouvelles mesures et la possible révision du cahier des charges

dinar algérien

L’activité de montage de véhicules en Algérie sera bientôt soumise à de nouvelles mesures plus restrictives, et la possible révision du cahier des charges régissant cette filière, dans le but de l’organiser, a rapporté ce lundi 25 juin 2018, l’agence officielle

En effet, le Ministre des finances Abderrahmane Raouya,  a révélé à la presse à l’issue du vote de la loi de finances complémentaire (LFC 2018) à l’APN, que «des mesures et dispositions seront bientôt prises»,  notamment, suite à la suppression de l’article 6 du PLFC, qui prévoyait «l’annulation de l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 19 % pour les opérateurs activant dans le secteur de montage local des véhicules».

Le Ministre des finances a indiqué que «Dans ce cadre, il est possible de revoir le cahier de charges régissant l’activité de montage des véhicules (…), et  la révision de ce dossier est du ressort du ministère de l’Industrie».

«L’APN est souveraine dans la prise de décision»

Interrogé par la presse sur la décision prise par les membres de la commission des finances de l’APN de supprimer l’article 6 du PLFC, Raouya a déclaré  que «l’APN est souveraine et peut prendre des décisions dans le cadre de ses prérogatives. C’est ça la souveraineté et il faut bien évidemment respecter ce cadre-là».

Les aides de l’Etat sont maintenues et seront destinées aux personnes nécessiteuses

Par ailleurs, Raouya a affirmé que «les aides de l’Etat sont maintenues», en précisant que «que l’étude relative à la révision de la destination de ces aides  était en cours pour en faire bénéficier les seules catégories nécessiteuses».

MDI Alger

A noter que, les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté, lundi à la majorité, le projet de LFC 2018.

Bessa, Résidence la Pinède