AccueilLa uneAbdelwahab Ziani : l’ONIL ne joue pas son rôle de régulateur

Abdelwahab Ziani : l’ONIL ne joue pas son rôle de régulateur

- Advertisement -

L’office national interprofessionnel de lait (ONIL) est loin d’accomplir son principal rôle de régulation de marché, a en croire le président de la fédération Algérienne de l’agroalimentaire, (FAA) Abdelwahab Ziani.

Selon lui, cette institution crée pour régulariser le marché passe à côté de son rôle initial. Pis encore, il est devenu un « grossiste et importateur de poudre de lait » a indiqué M Ziani qui a été aujourd’hui l’invité de la radio nationale.

The graduate Fair

Le président de la FAA a indiqué qu’à la création de l’ONIL « on lui a donné des mécanismes pour relever la production de lait cru sur le territoire national ». Mais rien de cela n’est fait, pire encore,«il est devenu un importateur, et grossiste sans stratégie de la poudre de lait» a-t-il souligné.

L’invité de radio a imputé ce résultat au manque de stratégie chez les gestionnaires de cet office, « on ne peut pas faire une stratégie sans consulter les autres  secteurs et les membres de la chaine de production de lait, les fellahs, les consommateurs et les producteurs » a-t-il indiqué. De ce fait, le « rôle de l’ONIL est passé de celui de régulateur a un importateur » a-t-il regretté.

Selon lui cette situation, a ouvert la porte devant les spéculateurs du marché de lait qui ont profité de la situation afin de faire du business et gagner, voir détourner la poudre de lait qui est un produit subventionnée, vers d’autres gains.

Allant plus loin, le président de la FAA a expliqué qu’il a demandé plusieurs fois « d’arrêter d’agréer  des entreprises productrices de lait qui ne collectent pas de lait, qui vient greffer le cota des autres », mais « rien n’a changé dans ce sens » a-t-il encore regretté.

M Ziani a souligné qu’il a aussi demandé de « baisser les importations de lait »,  ou l’ONIL va importer des petites quantités, mais, il « est devenu un grand importateur dans le monde qui influence les prix sur les marchés internationaux».

Enfin, M Ziani a demandé de libérer les initiatives  d’investissements, ce qui peut libérer l’économie de ces pratiques frauduleuses.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine