L’Algérie a augmenté sa production de pétrole le mois dernier

production de pétrole brut

Au mois de mai passé, la production de pétrole brut des pays l’Organsiation des producteurs exportateurs de pétrole (Opep) a quelque peu augmenté, selon l’AFP citant un rapport du cartel publié mardi, soit à une dizaine de jours d’un important sommet.

Kia Picanto

Au total, 31,87 millions de barils par jour ont été extraits au cours du mois de mai. Une extraction qui équivaut, en somme, à une hausse de 35.400 barils par jour par rapport à avril, d’après des sources indirectes rapportées par l’Opep dans son rapport mensuel a indiqué l’AFP.

Cette augmentation en question a été tirée par la progression de la production de l’Arabie Saoudite (+ 85.500 barils par jour). Outre le royaume wahhabite, l’Algérie et l’Irak ont également augmenté leur production. S’agissant de notre pays, la hausse était de l’ordre de 39 000 barils par jour.  

Toutefois, la tendance est à la disparité entre les pays de l’Opep, dans la mesure où la production a baissé en effet au Nigeria, en Libye et au Venezuela. Pour rappel,  les deux derniers pays continuent de souffrir troubles politiques.

Quant à la production iranienne, en dépit du retour des sanctions américaines, elle a légèrement progressé. Selon l’AFP, cette légère hausse signifie que la production iranienne n’a pas été affectée.

Le 22 juin prochain, l’Opep et ses partenaires, dont la Russie, devraient se réunir à Vienne pour discuter la reconduction de l’accord de plafonnement de la production signé en 2017. Le but étant de soutenir les cours.

La Russie, qui selon le même rapport a maintenu inchangée sa production d’hydrocarbures liquides (pétrole brut et gaz naturel liquéfié) en mai par rapport à avril et mars, a commencé à dépasser son quota de production sur la première semaine de juin, a rapporté de son côté l’agence Interfax.