MENA : l’industrie du tourisme de la région atteindra 350 milliards de dollars d’ici 2027

industrie du voyage et du tourisme

L’industrie du voyage et du tourisme dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) devrait atteindre 350 milliards de dollars d’ici 2027, selon les partenaires de recherche MENA, a indiqué hier l’agence Reuters.

La même agence précise que l’Arabie saoudite et les Emirats arabes Unis (EAU) devraient enregistrer un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 5% au cours des 10 prochaines années.

Actuellement, les Emirats arabes unis  et le Royaume saoudien représentent environ 50% du marché touristique de la région MENA, a noté le cabinet d’études dans son rapport mercredi.

Le secteur des voyages et du tourisme dans les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) dépasse désormais les indicateurs mondiaux en termes de croissance et de dépenses, la contribution du tourisme au produit intérieur brut (PIB) étant de 5% contre 3,8% dans le monde, selon la même source.

Concernant le tourisme de loisirs, il a généré environ 115 milliards de dollars dans la région en 2017, Dubaï attirant 15 millions de visiteurs en 2017 et se classant au sixième rang des villes les plus visitées au monde, a précisé la même source.

Malgré tous les atouts dont dispose l’Algérie, le secteur du tourisme a du mal à découler. En effet, les revenus de l’activité touristique dans le pays n’ont représenté l’année dernière que 300 millions de dollars, soit 1,4% du PIB, selon les chiffres révélés par l’ancien ministre du Tourisme.

Alors que le Maroc, destination préférée des occidentaux, a accueilli l’année dernière 11,35 millions de touristes, soit une hausse de 10% par rapport à 2016, ce qui a généré en termes de recettes 7,5 milliards de dollars, soit une progression de 8,5% par rapport à l’année 2016 (6,95 milliards de dollars).