Interdiction de 850 produits à l’importation : Economie de 700 millions de Dollars au 1er trimestre 2018

importation de marchandises

L’interdiction provisoire à l’importation d’une liste de 850 produits, a permis selon le Ministère du commerce, l’économie de 700 millions de Dollars, au premier trimestre de 2018.

«Les mesures d’interdiction de 850  produits à l’importation, ont permis à notre  pays d’économiser durant le premier trimestre de 2018, 700 millions de dollars US, et de réduire le déficit  sur la balance commerciale à 490 millions de US$», a indiqué ce mercredi à Alger, Messaoud Beggah, Directeur du suivi et de la promotion des échanges extérieurs au Ministère du commerce.

Pour rappel, l’ex ministre du commerce Benmerradi, a annoncé en février dernier, que ces mesures de restrictions des importations, ont permis d’économiser en 2017, l’équivalent de 2.4 milliards de Dollars.

Intervenant lors d’une journée d’étude sur l’encadrement du commerce extérieur, M. Beggah qui donnait une communication sur l’évolution des échanges extérieurs de l’Algérie, a rappelé que «le nouveau dispositif  de l’encadrement des importations et de la protection de la production nationale comporte les mesures suivantes:La mise en place d’une Commission consultative intersectorielle du suivi des mesures de sauvegarde de la production nationale».

Il a précisé, lors de cette rencontre organisée en marge de la 51ème foire internationale d’Alger, qui se tient jusqu’au 13 mai à la Safex d’Alger, que cette «Commission est chargée : d’examiner les  demandes de sauvegardes et leurs opportunités;de donner un avis sur toute question liée aux sauvegardes et les demandes de protection formulées par les opérateurs économiques; de proposer les mesures de sauvegardes appropriées».

Ajoutant qu’en plus  «de la mise en place de cette Commission, le nouveau dispositif d’encadrement des importations prévoit :L’élargissement de la liste des marchandises  soumises à la taxe intérieure de consommation (TIC) de 30 %, pour 10 familles de produits finis;Le relèvement des droits de douanes à 60 % pour 32 familles de produits ;La suspension provisoire à l’importation de 851 produits».

«Il est à signaler que suite à la mise en œuvre de ce dispositif, des  requêtes ont été formulées par les producteurs nationaux auprès de la Commission de consultative au sujet de la suspension de l’importation des intrants», a-t-il rappelé encore.

Il a précisé qu’«à l’issue de l’examen de ces requêtes  par la Commission, la liste des produits suspendus à l’importation a été révisée pour exclure les matières premières et les intrants destinés à la production de la liste des produits interdits à l’importation.Le décret portant la liste révisée sera publié incessamment, et peut-être la semaine prochaine».

MDI School