Un milliardaire saoudien dépose plainte contre le Maroc devant le CIRDI

Mohammed Hussein Al Amoudi

Le milliardaire saoudien Mohammed Hussein Al Amoudi a porté plainte contre le Maroc devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). La plainte qui a été déposée le mercredi 14 mars concerne la suspension des activités de la raffinerie SAMIR. Elle a été introduite par Corral Petroleum, la maison mère de la SAMIR, appartenant au milliardaire saoudien Mohammed Al Amoudi.

La raffinerie implantée à Mohammedia avait dû interrompre ses activités en août 2015. En mars 2016, le tribunal de Commerce de Casablanca avait décidé de son placement en liquidation judiciaire. Malgré l’appel introduit par la maison mère Corral Petroleum, la justice marocaine a confirmé la liquidation en juin 2016.

Pour rappel, le milliardaire saoudo-éthiopien Mohamed Hussein al-Amoudi, dont la fortune personnelle est évaluée à près de 11 milliards de dollars par le magazine américain Forbes, figurait parmi les dignitaires saoudiens touchés par la grande opération anti-corruption du prince héritier Mohamed Ben Salmane. Les autorités saoudiennes lui  réclamer entre un et deux milliards.