La société saoudienne Bidaya annonce son premier programme de sukuk

Bidaya Home Finance

Bidaya Home Finance (BHF), détenue en partie par le fonds d’investissement public saoudien, Public Investment Fund (PIF), a établi un programme de sukuk inaugural de 500 millions de riyals, soit 133,33 millions de dollars, a rapporté Reuters.

La société basée à Riyadh vise à rendre le financement à domicile plus accessible en offrant des produits de financement conformes à la charia aux clients saoudiens dans un pays à faible taux d’accession à la propriété.

Le ministère saoudien du logement a annoncé mercredi qu’ « il avait relevé l’objectif du marché hypothécaire local à atteindre un volume total de 502 milliards de riyals d’ici 2020 contre 290 milliards de riyals, alors que le pays met en œuvre diverses mesures pour stimuler les prêts hypothécaires et les achats », selon la même source.

A ce propos, le gouvernement saoudien a pour objectif de porter le taux de propriété des ménages à 70% d’ici 2030, ce qui signifie 1,2 million de logements supplémentaires.

BHF a engagé Ashmore Investment Saudi Arabia pour organiser le programme tandis qu’Albilad Capital a été embauché comme «concessionnaire».

Le directeur général de BHF, M. Mazin Al Ghunaim, a déclaré que « le programme sukuk est un élément clé de la stratégie de financement à moyen terme de la société», ajoutant « en outre, conformément à la Vision saoudienne 2030, nous sommes particulièrement enthousiastes à l’idée de jouer un rôle important dans le développement des marchés de capitaux nationaux et de permettre l’accession à la propriété pour tous », selon la même source.

Pour rappel, la société BHF a obtenu une licence de l’Agence monétaire saoudienne (SAMA) en 2015.

Outre le Fonds d’Investissement Public (PIF), les principaux actionnaires de Bidaya comprennent la société islamique pour le développement du secteur privé (SID), basé à Jeddah, qui fait partie de la Banque islamique de développement.