Véhicules électriques : les pays nordiques devrait atteindre 4 millions de voitures d’ici 2030

marché de la voiture électrique

Le nombre de véhicules électriques dans les pays nordiques devrait atteindre 4 millions de voitures d’ici 2030, soit plus de 15 fois le nombre actuellement en circulation, a indiqué ce jeudi l’Agence internationale de l’énergie, dans son récent rapport sur les perspectives des véhicules électriques.

Selon l’AIE, « avec près de 250 000 voitures électriques à la fin de 2017, les cinq pays de la région nordique – Danemark, Finlande, Islande, Norvège et Suède – représentent environ 8% du nombre total de voitures électriques dans le monde. La Norvège, l’Islande et la Suède ont les ratios d’EV par habitant les plus élevés au monde ».

L’AIE  a souligné que « les pays nordiques représentent le troisième plus grand marché des voitures électriques par les ventes, après la Chine et les États-Unis. La Norvège arrive en tête avec une part de marché de 39% des ventes de voitures électriques – la plus élevée au monde », ajoutant « la Suède compte plus de 49 000 voitures électriques en circulation et représente 20% du stock nordique total ».

Le soutien des politiques a considérablement influencé l’adoption des voitures électriques dans ces pays, le principal moteur étant les mesures qui réduisent le prix d’achat des véhicules électriques.

Parmi les autres mesures importantes qui ont fait leurs preuves dans les pays nordiques, l’AIE cite« les taxes sur la réduction de la circulation ou les incitations locales telles que les dérogations ou les exemptions partielles sur les redevances routières, le stationnement gratuit ou l’accès aux voies réservées aux autobus ».

Toutefois, l’Agence a souligné que « malgré leur nombre relativement important, les voitures électriques de la région représentaient moins de 1% de la demande totale d’électricité en 2017 », ajoutant « d’ici 2030, la demande d’électricité estimée pour desservir 4 millions de voitures électriques devrait être d’environ 9 térawatt heures (TWh), soit l’équivalent d’environ 2 à 3% de la demande d’électricité prévue ».

Kia Sportage

Par ailleurs, l’AIE a tenu à préciser que «le secteur de l’énergie demeure l’un des secteurs de l’économie les moins diversifiés en matière de genre, en dépit des efforts déployés récemment pour promouvoir et encourager la participation des femmes ».

Bessa, Résidence la Pinède