Daimler rachète 25% de Car2Go, société de covoiturage, pour 70 millions d’euros

start-up Car2Go

Le constructeur allemand Daimler  va racheter  les 25% de part détenus par Europcar dans la start-up Car2Go,   pour 70 millions d’euros, ont annoncé ce jeudi les deux sociétés.

« Les deux plus grands constructeurs automobiles de luxe d’Allemagne, Daimler et BMW, sont déjà en discussions pour combiner leurs services d’autopartage Car2Go et DriveNow », selon l’agence Reuters.  

Les deux constructeurs se préparent à une nouvelle ère dans les services de mobilité où les voitures autonomes pourraient leur permettre de se développer dans un secteur d’activité qui est actuellement dominé par Uber aux États-Unis et Didi Chuxing en Chine.

« DriveNow de BMW et Car2Go de Daimler ont une forte présence dans les villes européennes, mais l’introduction de voitures autonomes pourrait stimuler une grande expansion dans les services de taxi autonomes », selon la même source.

Daimler et BMW veulent construire une entreprise commune qui comprend l’autopartage, le covoiturage, la recharge de véhicules électriques et les services de stationnement numérique, consolidant ainsi leur forte présence en Europe.

BMW a racheté en janvier son partenaire Sixt (SIXG.DE) de DriveNow, considéré comme une étape sur la voie d’une alliance.Les entreprises n’ont pas confirmé les plans, mais Daimler a déclaré le mois dernier qu’il était prêt à envisager une alliance plus large et une liste partielle de ses activités de services de mobilité, qui inclut également ses applications de taxi-appel et de transport Mytaxi et Moovel.

Il a déclaré jeudi que « son activité de services de mobilité était sur le point d’élargir son portefeuille et sa clientèle, en utilisant l’expertise acquise par Car2Go pour travailler sur une offre de voitures autonomes », selon la même source.

Il a ajouté que «l’objectif est de développer l’expertise et les ressources nécessaires pour que nous soyons un leader dans le futur des affaires avec des voitures autonomes ».

MDI Alger

La société chinoise Geely a pris une participation de 9,7% dans Daimler la semaine dernière, citant un désir de coopérer sur la technologie.

Bessa, Résidence la Pinède