L’Algérie a exporté 54 millions de m3 de gaz vers l’Espagne via les gazoducs « Maghreb » et « Medgaz »

première source d’énergie

L’Algérie a exporté lundi dernier un total de 54 millions de m3 de gaz vers l’Espagne via les gazoducs « Maghreb » et « Medgaz » , dont 34 millions de m3 via le gazoduc Maghreb, atteignant leur plus haut niveau depuis décembre 2013, a rapporté le site spécialisé Platts.

Ooredoo switch

« Les exportations de l’Algérie vers l’Espagne via les deux gazoducs a connu l’an dernier une baisse pour la troisième consécutive, obligeant l’Espagne à s’appuyer, pour la première fois depuis 2012, plus sur les livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) que sur les importations de gaz par les pipelines algériens », selon la même source.

Selon Platts, «la hausse des exportations du gaz algérien est principalement due à une demande intérieure soutenue. La demande locale a atteint la barre des 100 millions de m3 / j mardi, atteignant son plus haut niveau en cinq semaines à 103 millions de m3 ».

 « Les exportations de l’Algérie vers l’Espagne via les deux gazoducs a connu l’an dernier une baisse pour la troisième consécutive, obligeant l’Espagne à s’appuyer, pour la première fois depuis 2012, plus sur les livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) que sur les importations de gaz par les pipelines algériens ».

Les exportations algériennes ont atteint 14,511 milliards de m3 en 2017, en baisse de 7,1% par rapport à l’année 2016 et de 10,3% depuis 2014. Cependant, les importations espagnoles de GNL ont progressé de près de 70% par rapport à 2014, a indiqué la même source.

KIA RIO

 « De plus, les importations espagnoles en provenance du sud de la France ont augmenté de 39,3% en 2017 pour atteindre 3,875 milliards de m3 », a rappelé le site Platts, précisant que « les prix indexés sur le pétrole pratiqués par la compagnie algérienne Sonatrach sont devenus moins compétitifs, en particulier durant la période de livraison de l’été 2017 ».

EFTG