AccueilLa uneImportation : le gouvernement abandonne le système des licences sauf pour les...

Importation : le gouvernement abandonne le système des licences sauf pour les véhicules

- Advertisement -

Découvrant ses limites, le gouvernement a décidé d’abandonner les systèmes des licences d’importations sauf pour les véhicules.

C’est le ministre du commerce Mohamed Benmerradi qu’il a confirmé ce matin lors d’une conférence de presse tenue à la Safex, en marge d’une rencontre d’évaluation de l’activité de son secteur.  « Il n’y aura pratiquement plus de licences d’importations. Nous avons décidé de renoncer carrément à ce dispositif » a indiqué le ministre du commerce.

The graduate Fair

Le conférencier a justifié cette décision par le fait que ce système de licences d’importations a non seulement « montré ses limites » mais c’est  aussi un système «bureaucratique» et «manquant de transparence» sans  compter qu’il a engendré parfois des problèmes d’approvisionnement.

En fait, le gouvernement a dû introduire récemment des dérogations pour l’importation de certains produits nécessaires pour la réalisation de plusieurs projets dans le pays. Mais en fin de compte, il a décidé de mettre fin complétement à cette entrave.

Toutefois, le ministre a souligné qu’ils ont gardé « les licences uniquement pour les véhicules de transport de personnes pour faire de la régulation. Un contingent est prévu et il ne sera ouvert qu’au besoin en fonction de l’évolution de la production nationale ».

Par ailleurs, il a expliqué que des mesures d’encadrement du commerce extérieur  sont prévues en 2018, et ce, afin de protéger la production nationale et  d’éviter une nouvelle envolée de la facture d’importations.

Selon ses pronostics, les importations devraient atteindre à la fin 2017  les 45 milliards de dollars contre 46,7 milliards de dollars à fin 2016. Pour l’année 2018, a-t-il ajouté, la facture d’importation devrait baisser à 30 milliards de dollars.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine