HomeLa uneAccidents du travail : Un salon pour conjurer ce mal qui coûte...

Accidents du travail : Un salon pour conjurer ce mal qui coûte cher à la CNAS

La prévention des risques professionnels sur les chantiers comme dans les usines constituera une préoccupation majeure aussi bien pour le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, que pour la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), tant le nombre d’accidentés du travail a atteint des chiffres alarmants. En décembre 2016, le directeur général de la Caisse, M.Tidjani Hadam,  avait estimé qu’une moyenne de 50.000 accidents du travail, parmi lesquels, 600 accidents mortels sont déclarés annuellement à la caisse nationale des assurances sociales. Ils lui couteraient au minimum 5 milliards de dinars chaque année.

 Ce ne sont pourtant pas les lois qui encadrent la sécurité au travail qui manquent. Avec un arsenal juridique composé d’une vingtaine de lois et d’innombrables décrets d’application pour la plupart promulgués dans les années 80,  les risques professionnels et la sécurité industrielle sont théoriquement bien pris en charge par l’Etat, les collectivités locales et les entreprises chargés de les appliquer.

Mais c’est précisément au niveau de l’application des lois  que le problème se pose.  Il suffit de visiter des chantiers de construction où près de 30% des accidents ont lieu pour constater que les ouvriers ne portent ni casque, ni gants, ni chaussures de sécurité que leurs entreprises leur avaient pourtant fournis. Les inspecteurs du travail y passant rarement pour les contrôler l’indiscipline a fini par régner en maître dans pratiquement tous les chantiers de BTP.

Et, c’est dans un objectif de reprise en main aux moyens de la communication et de l’information que la caisse nationale d’assurances sociales a donc décidé de lancer un salon professionnel précisément dédié aux risques professionnels et à la sécurité industrielle. Cette manifestation intitulée  «Prevent expo 2017» se tiendra du 13 au 15 novembre 2017, au Palais des expositions des Pins Maritimes.

 

Placée sous le haut patronage du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, cette manifestation d’envergure internationale sera organisée avec l’aide de la société Bâtimatec Expo qui dispose d’une grande expérience en matière d’organisation de salons professionnels.

 L’objectif du « Prévent Expo » est, nous apprend Raouf Stiti, PDG de Bâtimatec Expo, est de mettre en évidence, à travers diverses actions informatives et pédagogiques, l’état des lieux du dispositif juridique et des moyens de prévention disponibles afin d’en mesurer le degré d’efficacité.

Il est en effet bon de rappeler que l’essentiel de la législation qui régit la sécurité au travail a été promulgué il y a plus de trente ans et que, par conséquent, une mise à niveau s’impose du fait des changements économiques, sociaux et technologiques qui se sont opérés, en Algérie et dans le monde,  depuis cette date. Une actualisation de la réglementation relative à la prévention des risques professionnels et de la sécurité industrielle s’avère par ailleurs nécessaire du fait des innovations technologiques et des nouveaux procès d’intervention qui pourraient donner un surcroît d’efficacité, aussi bien, à la prévention, qu’à la prise en charge des accidents du travail.

Selon le PDG de Batimatec Expo, les expositions et diverses manifestations figurant au programme du «Prevent Expo» ont pour objectifs de rassembler le maximum d’informations relatives aux risques encourus sur les lieux de travail, les secteurs les plus touchés par ce fléau, le but étant d’orienter du mieux possible l’action préventive » De nouvelles vocations entrepreneuriales ou individuelles pourraient, ajoute-t-il, ainsi naître pour le grand bien de la sécurité industrielle que les algériens commencent à peine à découvrir.

La CNAS et la société Batimatec Expo visent par ailleurs à donner au «Prevent Expo» une vocation pédagogique qui, à la faveur des nombreuses conférences données par des experts de renom et les expositions (hygiène-sécurité- environnement) qui y seront organisées, permettra aux milliers de visiteurs attendus de prendre conscience de l’enjeu capital que représente la prévention des risques et la sécurité industrielle pour l’intégrité physique des travailleurs et la santé financière de la caisse nationale de sécurité sociale qui en subit le préjudice.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine