HomeActualitéNationalL’Eco du jour : Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie...

L’Eco du jour : Une synthèse quotidienne des faits marquants de l’économie algérienne rapportés par la presse

Le marketing hôtelier à l’ordre du jour 

Organisées à l’initiative de RH. International Communication sous le parrainage du ministère de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, cette 4e édition 2017 aura permis aux participants de situer la place que peut occuper le marketing dans une stratégie hôtelière ou d’une chaîne hôtelière, écrit le Soir d’Algérie qui précise que le représentant du ministère de l’Aménagement du territoire et du Tourisme indiquera que le tourisme est une des plus importantes industries. «Il est l’un des secteurs dont la croissance économique est la plus rapide au monde. Il est de ce fait un moteur essentiel du progrès socio-économique de tout pays. l’Algérie peut et se doit d’être une destination touristique d’excellence mais il faudrait procéder à la mise en place d’un tourisme graduel et durable du pays, qui se fera à travers cinq mots clés : la promotion, l’investissement, la qualité, la transversalité et le financement.» Il mettra en relief les insuffisances qui persistent sur le terrain notamment celles dont souffre la destination Algérie, telles que «le problème du foncier, l’insuffisance des structures d’accueil, la sous-utilisation des TIC, le manque de qualification des personnels, l’inefficacité des institutions financières, l’absence de visibilité…». Quant à Kamel Sanhandji, un professionnel du Yield Management, il évoquera les principes du Yield Management : la connaissance du marché dans lequel officie l’entreprise.

Pour Sahnoun, ancien cadre du tourisme et DG de l’ONT, invité d’honneur de ces journées, «le tourisme a été à l’avant-garde de la transformation économique et sociale du pays». Il insistera dans sa communication sur le fait que le tourisme génère des emplois de qualité et impulse la croissance par le développement. 

Baisse de 0,14% de la facture des importations : L’Exécutif en passe de rater son objectif d’économie

En valeur, les importations se sont chiffrées à 15,42 milliards de dollars à fin avril 2017 contre 15,44 milliards de dollars de janvier à fin avril 2016, soit un recul de seulement 0,14%, rapporte le journal Reporters. Cela fait dire à certains analystes, qu’à l’issue de ces premiers quatre mois de l’année, le gouvernement aura échoué à faire appliquer ses mesures de maîtrise des importations et d’assainissement des activités du commerce extérieur.

Chiffres des Douanes à l’appui, la période janvier-avril 2017 s’est soldée par zéro économie sur la facture des importations, alors que le gouvernement s’est fixé l’objectif de 10 à 15 milliards d’économie sur le même exercice. Dit autrement, les importations retrouvent leur niveau du début 2016, c’est-à-dire d’avant les mesures de maîtrise mises en application par le gouvernement, en réponse à la flambée de la facture qui serait, selon bon nombre d’experts, la plus grosse menace pour le budget de l’Etat. Dans les détails, sur les quatre groupes des produits importés, deux ont enregistré une baisse plutôt insignifiante : les biens destinés à l’outil de production et les biens de consommation non alimentaires. Ainsi, poursuit le journal, les importations des produits alimentaires ont augmenté à 2,82 mds usd contre 2,62 milliards usd (hausse de 7,8%), tandis que les biens d’équipement ont augmenté à 5,97 mds usd contre 5,36 mds usd (+11,3%). 

Tunisie : colère après le coup de massue sur les droits de douanes des équipements télécoms

La Fédération nationale des TIC et l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) ont annoncé, dans un communiqué, avoir interpellé la direction générale des Douanes et le ministre des Finances, après l’application surprise d’un décret augmentant de 20% les droits de douanes sur les équipements télécoms et ceux des technologies de l’information et de la communication.

Selon Jeune Afrique, le décret n°2017-419 du 10 avril 2017, appliqué depuis le vendredi 12 mai, risque de pénaliser le développement de centaines d’entreprises et d’institutions du secteur des TIC.

Dans un courrier télégramme envoyé à la Direction générale des Douanes et au ministre des Finances, la fédération appelle donc à suspendre immédiatement l’application du décret, rappelant que le secteur des TIC est vital et qu’il a toujours été exempté de droit de douanes.

Saison estivale : programme spécial d’Air Algérie 

Pour faire face à l’habituelle forte demande pour le transport aérien durant la saison estivale, la compagnie Air Algérie va mettre en place, comme chaque année, un dispositif spécial en programmant des vols supplémentaires tout en appliquant des tarifs étudiés pour mieux satisfaire les besoins des voyageurs, a indiqué à l’APS le responsable de la division commerciale d’Air Algérie, Zohir Houaoui. Selon El Moudjahid qui reprend l’info, cette compagnie va ainsi s’appuyer sur sa flotte augmentée à 59 appareils suite à l’acquisition récente de nouveaux avions, et l’affrètement d’un avion gros-porteur de type A330 (350 sièges) pour renforcer son offre et son programme d’exploitation durant la période allant du 18 juin au 16 septembre 2017, fait savoir le même responsable. Au total, le nombre de sièges proposés par Air Algérie durant toute la saison estivale sera de 2.455.034 sièges (aller-retour) sur l’ensemble de ses destinations (domestique et à l’international) à raison de 94.509 sièges hebdomadaires offerts, soit une hausse de 1% par rapport à l’été 2016. Pour le réseau domestique, la compagnie prévoit d’injecter 722.722 sièges (27.590 sièges hebdomadaires), un bond de 9% comparativement à l’été 2016. 

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine