HomeénergiePoutine et Rohani soutiennent les mesures de l’OPEP

Poutine et Rohani soutiennent les mesures de l’OPEP

A la veille de la réunion officielle l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) prévue demain à Vienne, tous les indices confirment l’adoption de l’accord d’Alger concernant la réduction de la production du pétrole. Lundi soir, le président russe, Vladimir Poutine, et son homologue iranien, Hassan Rohani, ont fait part de leur soutien aux mesures prises par l’Opep en vue de limiter la production de l’or noir, selon l’agence de presse russe.

C’est au cours d’une conversation téléphonique, que les deux dirigeants ont « convenu de continuer à coordonner leurs efforts sur les marchés mondiaux énergétiques, y compris concernant le dialogue sur l’énergie entre la Russie et l’Opep », rapporte un communiqué du Kremlin.

« L’importance des mesures prises par l’OPEP en vue de limiter la production de matières premières, a été soulignée comme un facteur essentiel de la stabilisation des marchés mondiaux du pétrole », précise ce communiqué.

Les pays membre de l’Opep vont donc tenter demain à Vienne de sceller un accord pour limiter sa production et ainsi faire remonter les cours, bien que de nombreuses incertitudes pèsent sur ces négociations extrêmement complexes.

Il faut dire que depuis quelques jours, le ministre de l’énergie, Noureddine Bouterfa a multiplié ses déplacements pour essayer de convaincre les pays de l’Opep, les plus touchés par la crise pétrolière, de s’entendre sur une solution commune.

L’Algérie a d’ailleurs proposé que les pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) baissent leur production de 1,1 million de barils par jour, a rapporté dimanche l’agence du ministère iranien du Pétrole, Shana.

« Le gouvernement algérien a proposé une baisse de la production totale de l’Opep de 1,1 million de barils par jour », a déclaré le ministre, Noureddine Boutarfa, à l’issue d’une rencontre samedi à Téhéran avec son homologue iranien, Bijan Zanganeh, cité par Shana. M. Boutarfa a également proposé que les pays producteurs non-membres de l’Opep baissent leur production de 600.000 barils/jour, selon Shana. « La baisse des prix du pétrole qui affecte l’économie mondiale doit être stoppée », a déclaré MBouterfa.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine