L’Oxford Business Group partenaire du Forum africain d’investissement et d’affaires

Oxford Business group

A la veille de l’organisation à Alger du 03 au 05 décembre prochain, d’un des plus grands rendez-vous économique de l’Afrique, le forum africain d’investissement et d’affaires, le bureau d’Oxford Business group, sera l’un des plus importants partenaires de cet événement, selon le rapport qu’il vient d’émettre

 A cet effet, le dit rapport fait état, de la participation de plus de 2000 capitaines d’industrie et hommes d’affaires des plus influents, et ce dans le but de mettre en place les nouvelles dynamiques économiques pour le continent africain.

Sous le patronage du gouvernent et du FCE, le rôle de l’Algérie se définit comme essentiel « ce rendez- vous africain, représente l’opportunité pour travailler tous ensembles à mettre en place, une vision commune pour la réalisation de nos ambitions. Et ce en mettant des bases claires et solides. Dans ce sens, l’Algérie ambitionne de jouer un rôle centrale dans le passage de la zone économique africaine à l’une des plus importantes au monde » précise M.Brahim Benabdeslem, vice président du FCE, cité dans le document.

Ce dernier précise que «  c’est précisément par le biais d’une nouvelle stratégie économique et sociale que l’Afrique connaitra son essor, c’est sur le volume des projets technologiques de chaque pays que cette translation sera scellée ».  A cet effet, l’Algérie se présente  comme la plaque tournante de ces synergies dédiées à l’investissement en Afrique. Et ce à travers son encouragement aux partenariats entre les économies africaines. Cela passera inévitablement par le redressement de l’économie nationale de façon à réamorcer l’échelle des valeurs économiques et sociales. D’un autre coté, l’Algérie se place au centre des investissements entre les pays africains, sur le principe du gagnant/gagnant, et sur des aboutissements à moyen terme.

En plus de mettre les principaux acteurs de la scène économique, en connexion en vue d’étudier les grandes failles qui minent l’investissement en Afrique, et y apporter les réponses et les solutions nécessaires, l’ultime but de ce forum est l’aboutissement à une économie africaine limitant les dépendances au gaz et au pétrole. Dans ce sens, Toufik Lerari, président de Jil FCE, précise  que « ce forum se déroulera sur cinq axes essentiels, en l’occurrence, l’Agriculture, l’énergie, les services financiers, les technologies numériques, et le capital humain ».

MDI Alger

En outre, le bureau d’Oxford Business group, reviendra en fin d’année pour dresser un bilan sur les activités et les thèmes abordés durant ce forum, tel que, « le rapprochement économique entre les pays, favorisant des partenariats, notamment sur le flanc grand Sub-saharien de l’Afrique, et mettre en exergue les efforts de l’Algérie à dresser les   valeur de ce forum, à savoir, la nécessité de donner à un grand continent, un événement à la hauteur de sa grandeur économique et sociale ».

Bessa, Résidence la Pinède