Programmes PDR: Création de 400 000 emplois

Programme PDR

La mise en œuvre des Programmes de développement rurale (PDR) durant la période allant de 2009 à 2015 a permis la réalisation d’une importante série de projet agricoles, selon un rapport du ministère de l’agriculture, du développement rural et de la pêche.

Parmi ces projets réalisés figurent notamment la plantation forestière sur une superficie de 231.626 hectares, ainsi que la mise en défens des zones pastorales sur près de trois millions d’hectares en zones steppiques, a précisé le ministère dans son rapport remis  à la presse à l’occasion de la visite du ministre Chelghoum Abdeslam à Bouira.

La mise en œuvre du PDR au niveau national durant la période 2009+2015 a permis aussi la création d’actifs par l’installation de vergers arboricoles sur 129 000 hectares dont près de 85 000 hectares en olivier et des plantations pastorales sur 21 000 hectares, ainsi que le désenclavement des populations rurales à travers la réalisation et l’aménagement de près de 12 416 kilomètres de pistes rurales permettant de faciliter l’accès aux périmètres cultivés, aux vergers et aux villages.

Elle a permis également le traitement de phytosanitaire de près de 154 000 hectares de terres ainsi que 170 000 hectares de travaux sylvicoles destinés à améliorer l’état sanitaire des repeuplements forestiers, et la valorisation des produits forestiers par l’exploitation de 820 000 m3 de bois et la récolte de 370 000 quintaux de liège, selon les détails fournis dans le même rapport.

En outre, près de 400 000 équivalent/emplois ont été créés à travers la réalisation des différentes activités des programmes du PDR, a-t-on ajouté de même source.

Les efforts se poursuivront également en matière d’intensification des actions de préservation et de valorisation des ressources naturelles à travers notamment, la relance du barrage vert selon de nouveaux préceptes liant développement durable, lutte contre la désertification et adaptation aux changements climatiques se basant sur l’étude réceptionnée en mai 2016, ainsi qu’à travers la gestion durable des forêts par l’aménagement forestier et les travaux sylvicoles.

D’autres priorités sont à réaliser dans le cadre des perspectives tracées par le ministère à savoir notamment le traitement des bassins versants d’ouvrages hydrauliques en zones de montagne, et ce par la mise en valeur des terres, ainsi que le lancement d’un vaste programme de plantation à usage multiple incluant les zones du barrage vert et les forêts pré-steppiques notamment.

MDI Alger

L’Etat poursuivra également ses efforts à travers surtout la mise en oeuvre des actions individuelles et collectives au profit des populations rurales pour améliorer  leurs conditions de vie, a encore souligné le ministère dans son rapport.

Bessa, Résidence la Pinède