Companie pétrolière ADNOC: des milliers d’emplois supprimés

ADNOC

Plusieurs milliers d’emplois sont en cours de suppression au sein de la compagnie Emirats ADNOC (Abu Dhabi National Oil Company) en raison de la chute des prix du brut et de la réorganisation du secteur pétrolier, a-t-on appris dimanche de source industrielle.

Une source de la société ADNOC  a confirmé des suppressions d’emploi, sans préciser de chiffres. Un avocat à Abou Dhabi, qui a requis l’anonymat, a évoqué plus de 5.000 postes concernés, touchant notamment des expatriés.

MDI MASTER 2018

« Ils ont déjà envoyé des lettres à des personnes de plus de 60 ans, leur annonçant que leur emploi serait supprimé d’ici la fin de l’année », a indiqué la source industrielle, en précisant que cela concernait « ADNOC et toutes ses filiales ».

ADNOC est la principale compagnie pétrolière des Émirats arabes unis, pays classé cinquième au rang des producteurs de l’Opep. Ce groupe produit 3,1 millions de barils de pétrole par jour et compte 21 filiales et coentreprises.

Dans un communiqué publié dimanche et présentant sa stratégie alliant « efficacité, performance et rentabilité », ADNOC affirme avoir pris des « mesures significatives » pour « faire plus avec moins », sans autre précision. « ADNOC est constamment à la recherche des moyens d’être plus efficace et plus rentable, en particulier dans le contexte actuel du marché », a déclaré un porte-parole de la compagnie.

Selon la source industrielle, sa direction a demandé à ses filiales de « baisser leurs coûts » opératoires, dont « plus de la moitié » sont « des coûts de personnel ». « Même si les prix remontent, je ne suis pas sûr qu’ils reviennent en arrière », a-t-elle expliqué.

Le prix du baril a chuté de plus de 50% depuis la mi-2014, plaçant des monarchies du Golfe en situation de déficits budgétaires et les obligeant à adopter des mesures d’austérité. Outre le pétrole, d’autres secteurs, comme la construction, sont affectés par cette crise.

AFP