AccueilEntreprises-ManagementMadar Holding inaugure deux unités industrielles à Alger et Blida

Madar Holding inaugure deux unités industrielles à Alger et Blida

- Advertisement -

Le groupe public Madar Holding a inauguré, mardi 9 juillet, deux unités industrielles à Alger et Blida. Il s’agit de Spa Sinaa-Tec, spécialisée dans les tissus non tissés à base de polypropylène, et de Advanced Pro Pack Print, une imprimerie industrielle. Les deux unités ont été inaugurées par le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun.

Sinaa-Tec, située à Gué de Constantine (banlieue est d’Alger), a été créée en 2019 après la réhabilitation de l’usine qui était à l’arrêt, cette société produit une gamme variée de produits médicaux chirurgicaux et sanitaires, avec un coût de 12,5 milliards de dinars. Elle emploie 91 travailleurs, un nombre qui devrait augmenter d’ici à la fin de l’année.

The graduate Fair

La production de cette usine moderne est destinée notamment à un usage sanitaire et médical. L’entreprise comprend deux lignes de production pour fabriquer de la matière spécialisée, de type Meltblown, Spunbond et Composite Spunlaid. Sa production est destinée à répondre à une forte demande nationale dont la satisfaction nécessitait le recours régulier à l’importation, selon Madar Holding.

Concernant l’imprimerie industrielle Advanced Pro Pack Print, elle est située dans la zone industrielle Ben Boulaid à Blida. Selon le PDG de « Madar Holding », Amara Charaf-Eddine, la capacité de production annuelle de cette entreprise industrielle avoisinait les 3.000 tonnes/an, un chiffre appelé à augmenter à 6.000 tonnes/an à l’horizon 2026, après parachèvement de l’extension de cette imprimerie industrielle qui emploie actuellement 150 travailleurs.

M. Aoun s’est félicité du matériel et équipements dont dispose l’imprimerie industrielle relevant de « Madar Holding », laquelle contribue à couvrir les besoins du marché national en différents types d’emballages dans les secteurs de l’industrie agroalimentaire, cosmétique et pharmaceutique, grâce à un staff de jeunes employés

Vers la mise en place d’un programme de développement de l’investissement dans la chaine du froid

Par ailleurs, le ministre Ali Aoun a annoncé, depuis Blida, l’élaboration, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, d’un programme pour le développement de la chaine du froid pour assurer la disponibilité des différents produits agricoles, tout au long de l’année.

Le ministre a précisé, selon l’APS, que son département œuvrait en coordination avec le ministère de l’Agriculture et du Développement rural à mettre en place un programme de développement de l’investissement pour garantir le nombre suffisant de chambres froides pour stocker les différents produits agricoles et assurer leur disponibilité tout au long de l’année.

La chaine du froid est « la base du stockage et de la disponibilité des différents produits agricoles, tout au long de l’année, c’est pourquoi elle doit être développée », a-t-il ajouté, relevant que la wilaya de Blida faisait partie des wilayas disposant d’un potentiel agricole majeur, mais elle enregistre « un manque à gagner en matière d’industries manufacturières ».

D’autre part, le ministre a souligné le souci de l’Etat de « relancer les usines qui faisaient autrefois la fierté de l’économie nationale », et dont beaucoup sont devenues aujourd’hui des entreprises industrielles productrices offrant des postes d’emploi et contribuant à réduire la facture d’importation, a-t-il dit.

La politique actuelle du pays est « basée sur le développement de l’industrie locale et sur l’augmentation du taux d’intégration qui est à même de réduire la facture d’importation, point sur lequel insiste le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine