AccueilActualitéNationalNouvel hôpital de Tizi-Ouzou : Le président Tebboune pose la première pierre...

Nouvel hôpital de Tizi-Ouzou : Le président Tebboune pose la première pierre du projet

- Advertisement -

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a procédé, mercredi, à la pose de la première pierre pour la réalisation d’un nouvel hôpital de 500 lits à Tizi-Ouzou.

La pose de la première pierre pour la réalisation de ce projet intervient dans le cadre de la visite de travail et d’inspection qu’effectue le président de la République dans cette wilaya.

The graduate Fair

Le président Tebboune a également inauguré le stade baptisé du nom du Moudjahid Hocine Aït Ahmed, situé à la sortie ouest de la ville de Tizi-Ouzou. D’une capacité de 50.000 places, cette structure sportive moderne est dotée de tous les équipements nécessaires et réalisée selon les normes internationales.

Le président Tebboune a rencontré des personnalités et des acteurs de la société civile de Tizi Ouzou. Auparavant, un accueil populaire avait été réservé au président de la République par des personnalités et des citoyens de Tizi Ouzou.

A cette occasion, le président de la République a également écouté un exposé, présenté par le wali de Tizi Ouzou, sur les indicateurs de développement dans la wilaya entre 2020 et 2024.

Il a suivi un exposé détaillé sur le pôle urbain à Azazga et un autre sur le projet de réalisation d’une station de dessalement de l’eau de mer à Tamda Ouguemoun.

Le président Tebboune a également écouté un exposé sur la réalisation d’un barrage à Sidi Khelifa dans la commune d’Azeffoun et le barrage de Souk N’Tleta à Maâtkas et un exposé sur le projet de réalisation de la pénétrante autoroutière reliant Tizi Ouzou à l’autoroute Est-Ouest.

Tizi-Ouzou : un nouveau CHU aux soins de haute qualité et au service de la recherche

Le nouveau Centre hospitalo-universitaire (CHU) de 500 lits de Tizi-Ouzou, assurera des soins de haute qualité et permettra de développer la recherche dans le domaine médical.

Le nouvel établissement hospitalier permettra de répondre aux besoins des citoyens en matière de soins de qualité et de développement de la recherche, selon des avis recueillis par l’APS.

Le futur CHU sera un référent pour le personnel qui va exercer dans de bonnes conditions, selon le directeur de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Tizi-Ouzou, Farid Salmi.

Des spécialités innovantes y seront assurées, ainsi que des formations en graduation et en poste-graduation. Ce nouveau CHU sera constitué en pôle de recherche dans les différentes spécialités, a-t-il ajouté.

« Avec le nouveau CHU qui permettra aux personnels d’exercer dans une structure moderne, Tizi-Ouzou est l’une des wilayas les plus médicalisées avec des indices de couverture et de présence médicale très appréciables », a observé le DSP.

Pour rappel, le Conseil des ministres avait donné son aval pour conclure un marché de gré-à-gré entre le groupe Cosider et le ministère de l’Habitat, représenté par la direction locale des équipements publics, pour le lancement des travaux après parachèvement de toutes les études afin de réaliser cette structure au profit des habitants de la wilaya de Tizi-Ouzou.

D’une capacité de 500 lits, le nouveau CHU sera réalisé au pôle d’excellence (ouest de Tizi-Ouzou) sur une superficie de 18,50 ha. Sa réalisation entre dans le cadre de la politique des pouvoirs publics visant à renforcer et améliorer la prise en charge des malades de la wilaya et désengorger l’actuel CHU Nedir Mohamed qui subit une forte pression.

Ce nouveau CHU, pour lequel une première enveloppe de 10 milliards de DA a été mobilisée, constituera la pierre angulaire pour asseoir une carte sanitaire intégrée et homogène de la wilaya et sera au sommet de la pyramide des soins, a-t-on appris auprès de la DSP.

A noter que le secteur de la santé dans la wilaya de Tizi-Ouzou a bénéficié d’importants investissements visant à améliorer davantage la prise en charge des malades et assurer toutes les prestations médicales.

Le maillage de la wilaya en structures de santé de proximité a été aussi assuré avec, entre autres, 8 établissements publics de santé de proximité (EPSP) et 61 polycliniques et plus de 320 salles de soins.

Elle a aussi bénéficié de nouveaux projets de grande envergure dont le complexe mère et enfant, d’un centre de lutte contre le cancer, d’un EHS en psychiatrie et d’un autre en cardiologie et chirurgie cardiaque, en plus de la clinique de gynécologie obstétrique sans oublier l’investissement privé.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine