AccueilActualitéNationalFormation : Convention de partenariat entre l’Université d'Ouargla et l’Enafor

Formation : Convention de partenariat entre l’Université d’Ouargla et l’Enafor

- Advertisement -

Une convention a été signée, lundi à Ouargla, entre l’Université Kasdi Merbah d’Ouargla (UKMO) et l’Entreprise nationale de forage (Enafor), dans le but de promouvoir les opportunités de partenariat et d’échange d’expérience notamment, dans les questions liées à la formation continue et l’accomplissement de stage pratique.

L’accord a été paraphé par le recteur de l’UKMO, Pr Mohamed Tahar Halilat et le PDG de l’Enafor, M. Mohamed Bennezzar, lors d’une cérémonie tenue à la salle de conférences du rectorat, en présence d’une pléiade d’enseignants de cet établissement de l’enseignement supérieur et des cadres de l’opérateur économique précité, rapporte l’APS.

The graduate Fair

Intervenant à cette occasion, Pr Halilat, s’est félicité de cette démarche qui constitue, a-t-il dit, un prolongement d’un accord similaire que l’université a signé récemment avec l’Entreprise nationale de services aux puits (ENSP).

Et d’ajouter que cette convention prévoit des formations en faveur des cadres et ingénieurs techniciens de l’enENtreprise, assurées par l’université d’Ouargla dans diverses spécialités, y compris l’amélioration de leurs compétences linguistiques notamment dans la langue anglaise.

En vertu de la convention, a-t-il poursuivi, les étudiants vont bénéficier de stages pratiques au niveau de l’entreprise, en plus de l’accompagnement des étudiants du premier et second cycles de l’enseignement supérieur (Licence et Master), en application de l’arrêté ministériel 1275 (un diplôme-une start-up et un diplôme-un brevet d’invention).

Il a en outre fait savoir que l’entreprise, à la lumière de cette convention, est appelée aussi à assurer l’accompagnement des doctorants afin de leur permettre de réaliser leurs travaux de recherches, en plus de trouver des solutions et de résoudre certains problèmes techniques rencontrés par l’entreprise.

Le PDG de l’Enafor a, de son côté, indiqué que l’entreprise dont la création remonte à 1966, avait déjà conclu des accords avec plusieurs compagnies étrangères pour développer les techniques de production d’hydrocarbures.

Totalisant plus de 7.500 postes permanents, l’Enafor qui avait commencé ses activités par un seul appareil de forge dispose actuellement 52 appareils, a affirmé M. Bennezzar, estimant que la sonde école d’Enafor et la Faculté des Hydrocarbures de l’université d’Ouargla, constituent en soi un facteur positif pour consolider le partenariat entre les deux parties.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine