AccueilActualitéNationalLes opportunités de partenariat économique algéro-belge examinées à Bruxelles

Les opportunités de partenariat économique algéro-belge examinées à Bruxelles

- Advertisement -

L’ambassade d’Algérie à Bruxelles a organisé, en collaboration avec la Chambre de commerce arabo-belge-luxembourgeoise et la chambre de commerce et des entrepreneurs de Bruxelles un forum économique algéro-belge, réunissant plus d’une centaine d’entreprises belges et luxembourgeoises.

Tenu jeudi dernier, ce forum qui s’inscrit dans le cadre des actions de la diplomatie économique algérienne a porté essentiellement sur l’environnement des affaires et les opportunités d’investissement et de partenariat en Algérie, notamment dans les secteurs des startups, du numérique et des énergies propres et renouvelables.

The graduate Fair

Cet événement économique a été animé par M. Sid Ali Zerrouki, directeur général d’Algéria Venture (A-Venture), startup, qui a axé son intervention sur l’écosystème des startups et de l’innovation en Algérie, des modalités de leur financement et des perspectives prometteuses, qui se dessinent à l’international pour ce secteur.

M. Mohamed El Amine Bencherif, ambassadeur d’Algérie au Royaume de Belgique et au Grand-duché du Luxembourg, a rappelé à cette occasion, l’excellence des relations bilatérales, soutenues par un échange commercial global durant 2023, dépassant le chiffre de 2,7 milliards d’euros, avec une balance commerciale favorable à l’Algérie, et ce, à la lumière des engagements réalisés, au titre du programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, de donner une impulsion à la dynamique économique du pays, notamment dans le secteur des startups, du numérique et de l’innovation.

L’ambassadeur a souligné que l’Algérie nouvelle offre au monde des affaires, national et international, un climat sain, transparent et régulé qui permet l’épanouissement de l’entreprise productrice de richesse et d’emplois.

Il a également évoqué les projets structurants qui ont été engagés, tels que l’exploitation des gisements de fer de Gara Djebilet, de phosphate de Djebel Onk, et le lancement de la construction de grands projets d’infrastructures routières et ferroviaires.

Le volet économique de ce forum a été ponctué par des rencontres B2B fructueux entre les participants et la délégation algérienne, évoquant dans ce sillage, les potentialités énergétiques de l’Algérie hors hydrocarbures, les programmes de leur développement pour les années à venir, ainsi que le nouveau cadre réglementaire et procédures d’investissements.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine