AccueilEntreprises-ManagementEcorep lance son premier bateau de plaisance

Ecorep lance son premier bateau de plaisance

- Advertisement -

L’entreprise de fabrication et de réparation navale « Ecorep » de Bouharoun (Tipasa), a levé le voile, samedi, sur son premier bateau de plaisance fabriqué par des compétences 100% algériennes pour le compte d’un investisseur privé dans le secteur du tourisme, ce qui reflète les efforts sérieux du Gouvernement visant à encourager l’industrie navale, a estimé le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun.

L’entreprise publique « Ecorep » a dévoilé, samedi, le premier bateau de plaisance d’une capacité de 72 passagers et d’une longueur de plus de 16 mètres, en présence de M. Aoun, ainsi que des ministres des Transports, Mohamed El Habib Zahana, et du Tourisme et de l’Artisanat, Mokhtar Didouche et du wali de Tipasa, Abou Bakr Seddik Boucetta, qui ont co-présidée la cérémonie d’inauguration du bateau.

The graduate Fair

Ce projet est le premier modèle élaboré et réalisé par l’entreprise Ecorep, de l’étude jusqu’à l’ingénierie, la conception et la fabrication, avec un taux d’intégration de 87 %, et une durée des travaux de 12 mois, avant de procéder aux essais techniques et à sa mise en conformité aux normes internationales en vigueur dans le domaine, selon le PDG de l’entreprise, Hamid Benderradji.

A cette occasion, M. Aoun a relevé une « amélioration significative » des performances de l’entreprise Ecorep en général, car ayant réussi à surmonter les difficultés rencontrées auparavant et à respecter ses engagements envers ses clients à hauteur de 85 %, notamment dans la construction de remorqueurs en aluminium pour le compte du groupe Sonatrach, entre autres commandes.

L’entreprise Ecorep, qui est entrée « en force » sur le marché, est appelée à intensifier ses efforts et à diversifier ses produits en fonction des besoins du marché local, soulignant avoir émis des instructions pour concrétiser la stratégie du Gouvernement visant à accompagner et à soutenir le développement de l’entreprise, à rendre son industrie plus compétitive et contribuer ainsi au développement de l’économie nationale dans le domaine du transport maritime, de la gestion portuaire et du secteur du tourisme.

Après avoir appelé les acteurs de l’industrie navale à investir dans la construction de bateaux de plaisance le long du littoral algérien, M. Aoun a souligné que le secteur industriel œuvre à mettre en place un cadre réglementaire pour l’établissement d’une véritable industrie navale et à encourager les investissements nécessaires à son développement, notamment en ce qui concerne la production et la maintenance de grands navires, tout en encourageant l’émergence de startups dans différents domaines de la construction et de l’industrie navales, permettant l’émergence d’un « cluster » spécialisé dans la construction et la réparation navale.

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mokhtar Didouche a, de son côté, affirmé que ce genre de projets en lien avec la construction des bateaux de plaisance était à même d’apporter « une valeur ajoutée au secteur du Tourisme à travers la promotion des différentes destinations et la découverte de la beauté des plages algériennes ».

Pour sa part, le ministre des Transports, Mohamed El Habib Zahana, a réitéré l’engagement de son secteur à accompagner et à encourager l’entreprise « Ecorep », notamment à travers l’accélération des procédures des études techniques relatives à la construction navale et à l’octroi des autorisations nécessaires pour commercialiser ses produits, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie du Gouvernement visant à encourager et à développer l’industrie navale dans tous ses volets, à l’instar de l’ingénierie et de la maîtrise de la technologie.

Lors de la visite de la délégation ministérielle au groupe public de fabrication de papier et d’emballage « Tonic », M. Aoun a souligné, dans les instructions et orientations données au staff administratif et aux travailleurs, la nécessité de redoubler d’efforts et de mobiliser les travailleurs en vue de développer cette unité, en parallèle avec la préservation et l’entretien du matériel, tout en s’attelant à l’amélioration de sa position sur le marché national. Il a, en outre, affirmé que les autorités publiques « avaient pris une batterie de mesures en faveur de l’entreprise pour relancer son activité ».

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine