AccueilénergieAlgérie-Pologne : Accord sur l'installation d'un groupe de travail pour définir les...

Algérie-Pologne : Accord sur l’installation d’un groupe de travail pour définir les modalités de coopération énergétique

- Advertisement -

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger Ahmed Attaf a salué, vendredi depuis Varsovie, le saut qualitatif enregistré récemment dans les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Pologne, annonçant qu’il a été convenu de l’installation d’un groupe de travail conjoint chargé de définir les modalités de coopération et de partenariat dans le domaine de l’Energie.

Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une séance de travail avec son homologue polonais, Radoslaw Sikorski, à Varsovie (Pologne), dans le cadre de sa visite officielle dans ce pays, chargé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le ministre a déclaré que les entretiens entre les deux parties avaient abouti à « des conclusions significatives et des accords constructifs qui confirment la volonté commune des deux pays de valoriser les perspectives prometteuses de renforcement des relations historiques et enracinées entre les deux pays amis ».

The graduate Fair

M. Attaf a indiqué que les entretiens ont port é sur les voies et moyens de donner une nouvelle dynamique aux relations historiques entre les deux pays, qui soient à la hauteur de leurs capacités, notamment à la lumière des résultats remarquables réalisés par l’Algérie dans le domaine économique, à la faveur de l’approche de réforme et de renouveau instaurée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune.

Cette approche, poursuit le ministre, « a permis la réhabilitation de nombreux secteurs vitaux et l’activation de leur rôle dans la création de la richesse nationale, que ce soit dans l’agriculture, notamment l’agriculture saharienne, l’industrie dans ses différentes branches, les ressources minières importantes dont dispose l’Algérie ou des énergies renouvelables et propres, notamment l’hydrogène vert, à même d’ouvrir grand la voie aux opportunités de coopération et de partenariat entre les deux pays ».

M. Attaf a salué le « saut qualitatif enregistré dans les échanges commerciaux entre les deux pays », ainsi que « la dynamique positive dans les échanges entre les opérateurs économiques algériens et polonais », ajoutant que cette dynamique « s’est manifestée par l’activation du Conseil d’affaires algéro-polonais en mai dernier, l’échange de visites entre les hommes d’affaires des deux parties et l’organisation de trois forums économiques conjoints au cours de la période 2023-2024 ».

Après s’être félicité de cette dynamique, le ministre a formé le vœu de la voir  » se renforcer et être couronnée par l’établissement de projets d’investissement mutuellement bénéfiques », ajoutant que « les gouvernements de nos deux pays poursuivront le travail d’accompagnement et de soutien à ces démarches, tout en œuvrant à réunir les conditions et les éléments de réussite de ce partenariat prometteur ».

Pour ce faire, « il a été convenu, vendredi, de programmer la 1ère session de la Commission inter-gouvernementale algéro-polonaise de coopération économique, commerciale, scientifique et technique, créée en vertu de l’accord signé en 2017 », de « consolider et de moderniser le cadre juridique de coopération bilatérale, à travers trois étapes importantes qui englobent le parachèvement des négociations autour des projets d’accords soumis actuellement à l’appréciation des deux parties dans les domaines de l’agriculture, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des sports et d’actualiser d’anciens accords qui ne conviennent plus au contexte actuel des relations bilatérales et aux changements radicaux qu’ont connus les deux pays », a-t-il ajouté.

Il a été, enfin, convenu de proposer les projets de nouveaux accords qui intéressent les axes nouveaux, à l’instar de l’Intelligence artificielle (IA), l’environnement, le climat, les énergies renouvelables, la cyber-sécurité et d’autres sujets qui figurent au cœur des intérêts et des priorités des deux pays à l’étape actuelle ».

Quant aux dossiers politiques, les deux parties ont échangé les vues sur les développement de la situation dans leurs environnements régionaux respectifs instables, ainsi que sur les développements inhérents à la cause palestinienne, face à l’agression sioniste continue contre la bande de Ghaza, en proie à des actes de destruction et de déplacement forcé du peuple palestinien, dans l’impunité la plus totale.

M. Attaf a, en outre, saisi cette opportunité pour saluer la position honorable de la République de Pologne vis-à-vis de cette agression et de la cause palestinienne dans son ensemble, notamment la constance de sa position de reconnaissance diplomatique de l’Etat palestinien, ainsi que son vote récent au profit de la résolution de l’Assemblée générale (AG), relative à l’admission de la Palestine comme Etat membre de plein droit à l’ONU.

En conclusion, la rencontre a été une occasion pour M. Attaf de féliciter le ministre polonais, à l’avance, pour la présidence prochaine par son pays du Conseil de l’Union européenne, à partir de l’année prochaine, ainsi que pour procéder à un échange de vues sur le partenariat entre l’Algérie et cet ensemble qui dure depuis près de deux décennies.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine