AccueilActualitéNationalFlux d'IDE : top 20 des pays africains en 2023, l'Algérie 14e avec...

Flux d’IDE : top 20 des pays africains en 2023, l’Algérie 14e avec 1,21 milliard $

- Advertisement -

La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) a publié le 20 juin dernier son rapport sur le flux d’investissements directs étrangers (IDE) dans le monde en 2023, intitulé « World Investment Report 2024 ».

D’après ce rapport, le flux d’IDE attiré par l’Algérie était de 1,21 milliard de dollars américains en 2023. Ce chiffre est bien meilleur que ceux enregistrés durant les années 2022 (255 millions de dollars), 2021 (870 millions de dollars), 2020 (1,14 milliard de dollars), mais moins bon que les flux enregistrés en 2019 et 2018 avec 1,38 milliard de dollars et 1,47 milliard de dollars respectivement.

The graduate Fair

Ce flux d’IDE enregistré l’année passée classe l’Algérie à la 14e place sur le continent africain, selon le top 20 africain établi par l’agence Ecofin, qui a repris le document de la Cnuced. Cependant, l’Algérie fait mieux que le Maroc qui est arrivé à la 16e place avec 1,09 milliard de dollars, et la Tunisie (ne figurant pas dans ce top) avec 768 millions de dollars. Les trois pays sont loin de l’Égypte, qui arrive en tête des pays africains avec près de 10 milliards de dollars d’IDE.

En effet, l’Égypte est le pays africain qui a capté le plus d’investissements directs étrangers (IDE) en 2023, selon un rapport, qui précise que ce pays d’Afrique du Nord a attiré des flux d’IDE d’un montant de 9,84 milliards de dollars, malgré la baisse des fusions & acquisitions par rapport aux sommets atteints en 2022.

L’Égypte est suivie par l’Afrique du Sud (5,23 milliards de dollars), l’Éthiopie (3,26 milliards), l’Ouganda (2,88 milliards), le Sénégal (2,64 milliards), le Mozambique (2,50 milliards), la Namibie (2,34 milliards) et le Nigeria (1,87 milliard). La Côte d’Ivoire ferme, quant à elle, le top 10 avec des flux d’IDE de 1,75 milliard $ en 2023. (Voir le Top 20 complet ci-dessous).

Le rapport indique que le continent africain a reçu des investissements étrangers d’un montant global de 52,63 milliards de dollars en 2023, en baisse de 3 % par rapport à 2022. Les principales économies qui investissent en Afrique, en termes de stocks cumulés d’IDE, sont les Pays-Bas, la France, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Chine.

Au niveau mondial, les IDE ont diminué de 2 % durant l’année écoulée pour s’établir à 1 300 milliards $. Cette baisse est due à l’augmentation des tensions commerciales et géopolitiques dans un contexte de ralentissement de l’économie mondiale.

Pour 2024, la Cnuced note que les perspectives pour les IDE restent difficiles, même si « une croissance modeste pour l’ensemble de l’année semble possible », citant notamment des facteurs comme l’assouplissement des conditions financières et les efforts concertés en faveur de la facilitation de l’investissement.

Top 20 des pays africains ayant attiré le plus d’IDE en 2023 :

1-Egypte (9,84 milliards de dollars $)

2-Afrique du Sud (5,23 milliards $)

3-Ethiopie (3,26 milliards $)

4-Ouganda (2,88 milliards $)

5-Sénégal (2,64 milliards $)

6-Mozambique (2,50 milliards $)

7-Namibie (2,34 milliards $)

8-Nigeria (1,87 milliard $)

9-Côte d’Ivoire (1,75 milliard $)

10-RD Congo (1,63 milliard $)

11-Kenya (1,50 milliard $)

12- Ghana (1,35 milliard $)

13- Tanzanie (1,33 milliard $)

14-Algérie (1,21 milliard $)

15-Gabon (1,15 milliard $)

16-Maroc (1,09 milliard $)

17-Niger (966 millions $)

18-Tchad (913 millions $)

19-Guinée (893 millions $)

20-Mauritanie (873 millions $)

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine