AccueilActualitéNationalLe Qatar et l’Italie vont produire du blé dans le sud algérien

Le Qatar et l’Italie vont produire du blé dans le sud algérien

- Advertisement -

Le Qatar et l’Italie vont cultiver du blé dans le sud algérien, précisément à Adrar et Timimoun. Cette annonce a été faite lors de la réunion du Conseil des ministres présidée dimanche par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune.

À l’issue d’un exposé du ministre de l’Agriculture sur la campagne de moisson-battage, le président Tebboune a ordonné « de fixer un objectif stratégique, à même d’augmenter les surfaces cultivées dans notre grand Sud à 500.000 hectares, notamment avec l’investissement de l’État frère du Qatar sur 117.000 hectares et celui de l’Italie sur 36.000 hectares, outre les investissements nationaux sur 120.000 hectares», lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

The graduate Fair

Pour rappel, le Qatar, à travers la société Baladna, a signé en avril dernier un accord de 3,5 milliards de dollars pour la réalisation d’une méga ferme dans le sud algérien. Pour ce projet, la société qatarie a bénéficié d’une concession de 117.000 hectares dans la wilaya d’Adrar. En plus de l’élevage de vaches laitières et de la production de la poudre de lait, le projet va également permettre de cultiver et produire du blé.

L’Italie va également produire du blé dans le sud algérien sur une superficie de 36.000 hectares. La participation du président Tebboune au Sommet du G7 à Bari (Italie) a été couronnée par un accord stratégique de partenariat algéro-italien en vue de la réalisation d’un mégaprojet dans la wilaya de Timimoun pour la production de céréales et de légumineuses et dans le domaine de l’industrie agroalimentaire, a annoncé la Présidence de la République.

Début juin, le Directeur général de l’Agence Algérienne de Promotion de l’Investissement (AAPI), Omar Rekkache, avait donné des détails du projet italien. Il avait fait savoir qu’« un projet agricole du partenaire italien Bonifiche Ferraresi (BF), qui sera réalisé en partenariat avec le Fonds national d’investissement (FNI) pour la culture des céréales dans la wilaya de Timimoun sur une superficie totale de plus de 36.000 hectares, et d’une valeur de plus de 420 millions de dollars. »

Par ailleurs, dans sa présentation lors du Conseil des ministres, le ministre de l’Agriculture a fait savoir que « l’Algérie a assuré 1,2 milliard de dollars au profit du Trésor, du fait de la production abondante de blé dur réalisée cette année, laquelle a permis à l’Algérie de se rapprocher de l’autosuffisance totale. »

Dans ce sens, le président Tebboune a souligné que « l’autosuffisance totale est désormais à portée de main, grâce à notre production à hauteur de 80% de blé dur, étant une tradition de production et de consommation algérienne et compte tenu de sa disponibilité en petites quantités sur les marchés internationaux par rapport au blé tendre. »

Le Président de la République a ordonné « la production de grains de maïs et interdit sa récolte avant maturité complète », et a instruit le ministre de l’Agriculture « à l’effet d’associer les agriculteurs à l’opération de sensibilisation, en vue d’améliorer la productivité par hectare, laquelle ne doit pas être inférieure à 55 quintaux/hectare dans les régions du Sud, connues pour les moyens considérables dont elles disposent, notamment en termes d’eau et d’électricité. »

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine