Accueilla deuxAlgérie-Turquie : élargir la coopération pour hisser les échanges commerciaux à 10...

Algérie-Turquie : élargir la coopération pour hisser les échanges commerciaux à 10 milliards $

- Advertisement -

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, a appelé lundi à Alger, les opérateurs économiques algériens et turcs à élargir la coopération bilatérale, dans l’optique de hisser les échanges commerciaux de 7 à 10 milliards de dollars entre les deux pays d’ici 2025.

M. Zitouni s’exprimait à l’ouverture des travaux du forum d’affaires algéro-turc, qu’il a coprésidé avec son homologue turc Omer Bolat, avec la participation de 300 opérateurs économiques nationaux des secteurs public et privé et plus de 200 hommes d’affaires et chefs d’entreprises turcs.

The graduate Fair

A cet effet, M. Zitouni a appelé les opérateurs économiques algériens et turcs à élargir la coopération bilatérale dans « les secteurs productifs prometteurs, tels que les produits agricoles, alimentaires et de transformation, les produits mécaniques et électroménagers, les industries plastiques et d’emballage, les produits intégrés dans les chaînes de valeur mondiales, ainsi que le secteur du tourisme et des services ».

Il a, dans ce sens, expliqué que « les échanges commerciaux ne reflètent pas la forte relation politique qui lie les deux pays frères, donc nous oeuvrons à faire passer ces échanges, actuellement situés à près de 7 milliards de dollars à 10 milliards, conformément aux orientations des présidents des deux pays », a-t-il ajouté.

M. Zitouni a expliqué que « l’Algérie a de fortes capacités productives », rappelant qu’en 2023, elle a exporté un volume de 3,6 milliard de dollars de produits vers la Turquie, tandis que les importations depuis ce pays ont avoisiné les 2,5 milliards de dollars.

Le ministre a aussi mis en avant la qualité des investissements turcs présents en Algérie, se caractérisant par « leur capacité de créer de la richesse et à générer une haute valeur ajoutée ».

Saluant « l’esprit d’engagement », dont font preuve les opérateurs et institutions économiques des deux pays, ainsi que leur volonté de participer à des rencontres périodiques, le ministre a invité la partie turque à saisir l’opportunité d’accéder aux marchés africains, notamment à travers la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), par le biais de partenariats avec les opérateurs algériens.

Pour sa part, le ministre du Commerce turc a salué la solidité des relations entre l’Algérie et la Turquie, assurant de la volonté des deux parties à approfondir la coopération et augmenter le volume des échanges commerciaux.

Il a, à cet effet, exprimé sa conviction quant à la capacité des deux pays à atteindre les 10 milliards de dollars d’échanges commerciaux l’année prochaine, soulignant que « l’Algérie est le deuxième plus grand partenaire de la Turquie en Afrique et un des pays dont les investissements turcs sont des plus importants ».

Affirmant que les relations bilatérales connaissent des « développements importants » dans les domaines des transports et du tourisme, le ministre a rappelé que pas moins de 80 vols sont assurés entre les deux pays chaque semaine, ce qui favorise la promotion du commerce et du tourisme entre les deux parties.

Il a, par ailleurs, exprimé « la profonde gratitude » de son pays d’être désigné comme invité d’honneur de la 55ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), soulignant qu’il participe à cet évènement avec 51 entreprises.

A rappeler que le forum d’affaires algéro-turc vise à donner une nouvelle impulsion au partenariat économique algéro-turc et à explorer les opportunités d’affaires et d’investissement entre les deux pays.

Lors de ce forum, des rencontres d’affaires « B to B » sont prévues entre les chefs d’entreprises algériennes et turques activant dans divers domaines, notamment l’industrie, l’énergie, les mines, les énergies renouvelables, les travaux publics et infrastructures de base.

Il se tient en marge de la 55ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), qui s’ouvre ce lundi au Palais des expositions à Alger, dont la Turquie est l’invitée d’honneur.

Une délégation turque importante d’hommes d’affaires et de chefs d’entreprises conduite par le vice-président de la République de Turquie, M. Cevdet Yilmaz, est arrivée à Alger dimanche dans le cadre de cette participation.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine