AccueilActualitéNationalBlé dur : l'Algérie a assuré 1,2 milliard $ au profit du...

Blé dur : l’Algérie a assuré 1,2 milliard $ au profit du Trésor grâce a une production abondante

- Advertisement -

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé, ce dimanche, une réunion du Conseil des ministres, au cours de laquelle, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a presente un exposé relatif a la campagne Moisson-battage pour l’année 2024.

L’exposé du ministre souligne que « l’Algérie a assuré 1,2 milliard de dollars au profit du Trésor, du fait de la production abondante de blé dur réalisée cette année, laquelle a permis à l’Algérie de se rapprocher de l’autosuffisance totale », indique le communiqué du Conseil des ministres.

The graduate Fair

A l’issue de la présentation, le Président Tebboune a ordonné « de fixer un objectif stratégique, à même d’augmenter les surfaces cultivées dans notre grand Sud à 500.000 hectares, notamment avec l’investissement de l’Etat frère du Qatar sur 117.000 hectares et celui de l’Italie sur 36.000 hectares, outre les investissements nationaux sur 120.000 hectares. »

L’Algérie proche de l’autosuffisance en blé dur

Il a souligné que « l’autosuffisance totale est désormais à portée de main, grâce à notre production à hauteur de 80% de blé dur, étant une tradition de production et de consommation algérienne et compte tenu de sa disponibilité en petites quantités sur les marchés internationaux par rapport au blé tendre. »

Le Président de la République a ordonné « la production de grains de maïs et interdit sa récolte avant maturité complète », et instruit le ministre de l’Agriculture « à l’effet d’associer les agriculteurs à l’opération de sensibilisation, en vue d’améliorer la productivité par hectare, laquelle ne doit pas être inférieure à 55 quintaux/hectare dans les régions du Sud, connues pour les moyens considérables dont elles disposent, notamment en termes d’eau et d’électricité. »

Pour la campagne de moisson-battage en cours, les prévisions font état d’une production de 35 millions de quintaux (3,5 millions de tonnes). Il convient de souligner que l’Algérie est un gros importateur de blé tendre au monde, avec des achats situés entre 7 et 8 millions de tonnes par an.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine