AccueilActualitéNationalTizi-Ouzou : le barrage Taksebt affiche un volume d'eau de 75 millions...

Tizi-Ouzou : le barrage Taksebt affiche un volume d’eau de 75 millions de m3

- Advertisement -

Des nouvelles rassurantes parviennent du barrage de Taksebt, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Selon le chercheur universitaire Malek Abdeslam, le barrage affiche un volume d’eau de 75 millions de m3 en ce mois de juin 2024, un niveau supérieur à celui des années 2022 et 2023 à la même période.

Cette situation est d’autant plus encourageante que la consommation d’eau durant le mois de mai a été relativement importante, atteignant les 8 millions de m3 par mois. Malgré cette consommation, le niveau du barrage a baissé de seulement deux mètres, ce qui laisse présager une bonne tenue des réserves pour les mois à venir.

The graduate Fair

Selon M. Abdeslam, dont les propos ont été tenus la veille de l’Aïd El Adha et rapportés ce jeudi par le journal l’Expression, si la consommation d’eau se maintient au rythme actuel de 8 à 10 millions de m3 par mois, les réserves du barrage devraient suffire à assurer la distribution d’eau potable aux populations jusqu’à début décembre 2024, soit sur une période de six à sept mois.

Il est important de noter que les 10 millions de m3 de « volume mort » du barrage ne sont pas exploitables. Cette réserve permet de préserver la stabilité de la digue et d’éviter tout risque de rupture.

Le barrage Taksebt est doté d’une capacité de stockage de 180 millions de mètres cubes. Cependant, la faible pluviométrie des dernières années a fait qu’il n’est rempli qu’à près de la moitié de ses capacités.

Jusqu’à mai dernier, selon les chiffres communiqués par l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), le taux de remplissage des barrages au niveau national a atteint 39,5 %, soit une amélioration de 4 % par rapport à l’année dernière. Le taux de remplissage était de 65 % à l’Est du pays, 27 % au Centre et seulement de 17 % à l’Ouest du pays.

L’Algérie, comme d’autres pays du pourtour méditerranéen, est confrontée à un stress hydrique marqué par le manque de précipitations pluviales ces dernières années. La région ouest du pays étant la plus touchée, par rapport aux régions du centre et de l’est.

Cette année, la wilaya de Tiaret, environ 270 km à l’ouest d’ Alger, connait une crise de l’ eau sans précédent. En effet, les habitants de Tiaret se sont retrouvés sans eau depuis des semaines, y compris durant l’Aïd El Adha. Cette crise est due principalement à l’assèchement du barrage de Ben Khedda qui alimentait cette wilaya des hauts plateaux.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine