AccueilActualitéNationalLe Canada souhaite édifier un "partenariat solide" avec l'Algérie

Le Canada souhaite édifier un « partenariat solide » avec l’Algérie

- Advertisement -

Le Canada souhaite construire avec l’Algérie un partenariat « solide et mutuellement bénéfique », a affirmé, mercredi à Alger, l’ambassadeur du Canada en Algérie Michael Callan, assurant que des discussions bilatérales ont été engagées avec les autorités algériennes afin de renouveler des accords bilatéraux portant sur plusieurs secteurs de coopération.

Le diplomate s’exprimait lors d’une conférence de presse consacrée à la participation de son pays à la 55e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) prévue du 24 au 29 juin courant au Palais des expositions à Alger.

The graduate Fair

Dans ce cadre, M. Callan a souligné « la volonté du Canada de construire avec l’Algérie un partenariat solide et mutuellement bénéfique et de faire avancer des priorités communes, notamment dans les domaines de la sécurité régionale, le commerce, l’investissement, les droits de l’homme, ainsi que la coopération dans les domaines culturels, scientifiques et de lutte contre le changement climatique ».

Tout en assurant que le Canada et l’Algérie entretiennent des relations bilatérales « remarquables » et « dynamiques », le diplomate canadien a fait savoir que des discussions ont été amorcées avec les autorités algériennes afin de « renouveler des accords bilatéraux portant sur divers secteurs ».

Dans ce contexte, il a rappelé la visite effectuée en avril dernier par le président de la Chambre des Communes du Canada, M. Greg Fergus, ayant permis, selon lui, d’engager « des discussions franches et constructives » avec les hautes autorités du pays et des représentants de la société civile, devant aboutir à la création d’un groupe d’amitié parlementaire Algérie-Canada.

Le Canada compte renforcer davantage sa coopération avec l’Algérie, en élargissant les domaines de partenariat entre les deux pays qui célèbrent cette année le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, a-t-il également mentionné.

M. Callan a annoncé, dans ce sillage, la participation d’une vingtaine d’entreprises canadiennes à la prochaine édition de la Foire internationale d’Alger, après des années d’absence.

Ces entreprises, regroupées dans un pavillon, ont manifesté, selon lui, « un intérêt particulier pour le marché algérien où elles comptent renforcer leur présence ».

Parallèlement à cette participation, les autorités canadiennes se préparent à accueillir en début juillet une délégation algérienne de chefs d’entreprises, qui sera conduite par le Conseil du renouveau économique algérien (CREA), a précisé l’ambassadeur canadien.

Abordant les niveaux des échanges économiques entre les deux pays, l’ambassadeur a indiqué que l’Algérie demeure un des premiers partenaires commerciaux de son pays.

Les échanges commerciaux ont enregistré, a-t-il signalé, une croissance « substantielle » en 2023, atteignant 1,5 milliard de dollars canadiens, ajoutant que plus de 100 entreprises canadiennes activent en Algérie.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine