AccueilAfriqueSénégal : Le président Diomaye Faye demande une réforme du système éducatif

Sénégal : Le président Diomaye Faye demande une réforme du système éducatif

- Advertisement -

Au Sénégal le système éducatif fait face à de nombreux défis qui ne permettent pas au pays de produire la ressource humaine nécessaire pour son développement. C’est pour ce constat que les nouvelles autorités du pays envisagent une réforme profonde.

Le président sénégalais Diomaye Faye a demandé au gouvernement d’engager une évaluation du système éducatif. Le président a fait cette recommandation lors du Conseil des ministres qu’il a présidé au Palais de la République, mercredi 5 juin.

The graduate Fair

D’après le communiqué publié à l’issue de la rencontre, cette recommandation présidentielle vise à surmonter les défis du système éducatif actuel. « Les programmes sont en inadéquation avec les réalités nationales, les enjeux du numérique et les besoins de l’économie nationale. A cela s’ajoutent le phénomène de la déperdition scolaire, le manque d’infrastructures et le déficit d’enseignants face à des effectifs d’élèves sans cesse croissants », a-t-il relevé.

Parmi les priorités, Diomaye Faye place la formation des formateurs. A ce sujet, le renforcement des facultés et programmes d’enseignement en sciences de l’éducation, ainsi que des écoles nationales de formation d’instituteurs. Il recommande également de mettre en lumière l’enseignement des langues nationales, la généralisation de l’enseignement de l’anglais dès l’élémentaire et de l’intégration continue et pragmatique des « Daaras » dans le système éducatif.

Dans la même lancée, le chef de l’Etat a demandé au Premier ministre d’accorder une attention particulière au processus de digitalisation du système éducatif, à la planification, sur les cinq prochaines années, des recrutements d’enseignants, et d’un programme concerté de réalisation d’infrastructures scolaires adaptées et d’amélioration de l’environnement pédagogique dans toutes les académies du pays.

Au titre des recommandations d’urgence, le président a demandé de réguler l’implantation, l’ouverture et le contrôle du fonctionnement des établissements scolaires privés.

Cette batterie de mesures qui sera entamée sans délai est en droite ligne avec la politique gouvernementale des nouvelles autorités du Sénégal. Pour elles, la transformation systémique du pays passe par le renouveau et le repositionnement stratégique de l’école dans les valeurs et ambitions de la société sénégalaise.

Agence Ecofin

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine