AccueilAfriqueLibye : reprise de l’exploration pétrolière dans le bloc 47 du bassin...

Libye : reprise de l’exploration pétrolière dans le bloc 47 du bassin de Ghadamès

- Advertisement -

Plusieurs compagnies de premier plan dont l’Algérienne Sonatrach, l’Italienne Eni ou encore la Britannique BP ont des intérêts dans le bassin de Ghadamès stratégique dans le plan d’augmentation du plateau de production de brut de la Libye.

La société publique du pétrole de la Libye (NOC) a annoncé, dimanche 26 mai, qu’elle a relancé ses opérations de prospection pétrogazière dans le bloc 47, une zone d’intérêt de 6 182 km² située dans le prolifique bassin de Ghadamès.

The graduate Fair

Ce développement intervient à la faveur de l’acquisition des 50 % de participation de la compagnie Medco International Ventures Limited (MedcoEnergi) dans le projet, 10 ans après que la prospection pétrogazière y a été suspendue. Cette dernière qui était le précédent opérateur de l’exploration du bloc, détenait également 25 % de droits dans son développement.

Selon la NOC, cette transaction a consolidé son contrôle sur les activités pétrolières de Nafusa Oil Operations BV, la joint-venture créée avec MedcoEnergi et la Libyan Investment Authority (LIA), en rationalisant les opérations et en améliorant l’efficacité de la production dans la région.

L’entreprise publique table sur la découverte et l’exploitation rapide de nouveaux gisements sur le bloc 47 à la suite de ceux mis en évidence sur le gisement de North Hamada dont la production a doublé, passant des 1 500 b/j atteints lors de l’opérationnalisation du site en août 2023 à 3 000 b/j en mars 2024.

Le bassin de Ghadamès a le potentiel de soutenir Tripoli dans son plan visant à atteindre un plateau de production d’or noir d’au moins 2 millions b/j à court terme. Trois découvertes pétrolières y ont été réalisées ces derniers mois.

Agence Ecofin

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine