AccueilActualitéNationalTebboune : «Si l’Intelligence artificielle nous donne du blé, elle est la...

Tebboune : «Si l’Intelligence artificielle nous donne du blé, elle est la bienvenue»

- Advertisement -

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a abordé plusieurs sujets lors de son discours au Pôle universitaire de Sidi Abdallah (ouest d’Alger), où il a présidé dimanche 19 mai la cérémonie de commémoration de la journée nationale de l’étudiant.

Il a notamment répondu aux allégations de la chaîne TV marocaine Medi1 qui a accusé l’Algérie d’utiliser l’intelligence artificielle pour produire de fausses images de la campagne de moisson du blé dans le Sahara algérien.

The graduate Fair

En réponse, le président Tebboune a répliqué avec humour : « Certains, lorsqu’ils ont vu que le Sahara est devenu vert et produit du blé, nous ont accusé et ont évoqué l’intelligence artificielle ».

« Ce n’est pas grave. Si l’Intelligence artificielle nous donne du blé, elle est la bienvenue », a-t-il dit, en évoquant les efforts de l’Algérie pour produire son alimentation. La réaction du président Tebboune a été largement relayée sur les réseaux sociaux algériens.

Depuis le début de la campagne de récolte de céréales dans le sud de l’Algérie, les médias algériens ont intensifié leurs reportages sur les préparatifs et le déroulement des moissons, annonçant une production abondante cette année.

La télévision publique algérienne a diffusé des images montrant une longue file de camions se dirigeant vers la wilaya d’Adrar, un des principaux greniers du pays.

En réaction, la journaliste Hanane Tsouri de la chaîne marocaine Medi1 a exprimé des doutes sur l’authenticité des images, accusant la télévision algérienne d’avoir utilisé « l’intelligence artificielle » pour les fabriquer.

En réponse à ces accusations, la télévision algérienne a diffusé plusieurs autres reportages montrant des images impressionnantes des moyens déployés pour la récolte de céréales dans différentes régions du Sahara algérien, comme Timimoun, El Ménéa, et Illizi.

Ces accusations interviennent alors que l’Algérie est sur le point de surpasser le Maroc en tant que principal producteur de blé en Afrique du Nord, selon les chiffres du Département américain de l’agriculture (USDA) publiés le 10 mai.

Cette année, l’Algérie devrait produire 3 millions de tonnes de blé, contre 2,5 millions de tonnes pour le Maroc, qui a connu une baisse de 40 % de sa production en raison de la sécheresse de 2023 et de son modèle agricole axé sur l’exportation.

Les relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc sont rompues depuis août 2021, suite à une série d’« actes hostiles » du royaume envers l’Algérie.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine