AccueilEntreprises-ManagementAutomobile : Geely cible Batna pour l’implantation de son projet d’usine

Automobile : Geely cible Batna pour l’implantation de son projet d’usine

- Advertisement -

Une délégation du contructeur automobile chinois Geely s’est rendue le 18 mai en cours dans la wilaya de Batna pour présenter son projet d’investissement dans le secteur de l’industrie automobile. La délégation de Geely, qui a ete accueillie par le wali de Batna, Mohamed Ben Malek, a demandé une parcelle de terrain de 50 hectares pour la construction d’une usine de voitures dans la wilaya. La wali de Batna, qui a accueilli favorablement la proposition de la société chinoise, a proposé plusieurs sites pour l’implantation du projet.

« Le wali de la wilaya de Batna, Dr Mohamed Ben Malek, a reçu aujourd’hui (18 mai, ndlr) une délégation de la société chinoise Geely Automotive. La délégation a présenté une offre d’investissement dans le secteur de l’industrie automobile, en demandant une parcelle de terrain de 50 hectares pour la construction d’une usine de voitures dans la wilaya », indiquent les services de la wilaya de Batna.

The graduate Fair

Et d’ajouter : « Le wali a accueilli favorablement la proposition de l’entreprise et lui a suggéré plusieurs sites appropriés pour le projet, notamment : La zone industrielle de Ain Yaqout; La zone d’activités de Djerma; La zone d’activités de Lazhar; La zone d’activités de Zana El-Bayda; La zone d’activités de Seqana ».

« En plus de l’offre d’investissement de Geely, la délégation a également demandé la possibilité de redémarrer l’ancienne usine Kia, bien que cela dépende de l’achèvement des procédures administratives et légales », soulignent les services de la wilaya de Batna. Le site de Kia (Globale Industries), étant sous le coup d’une procédure judiciaire, a été saisi à ses propriétaires et doit être récupéré par l’Etat.

Les mêmes services estiment que « la proposition de Geely Automotive est considérée comme une opportunité importante pour diversifier les investissements et l’économie de la wilaya de Batna, ainsi que pour créer de nouvelles opportunités d’emploi pour les jeunes. »

Geely prévoit d’investir 200 millions $ dans une usine de véhicules en Algérie

En mars dernier, Sodivem, le partenaire algérien de Geely, avait révélé que le constructeur chinois envisageait de d’investir 200 millions de dollars dans une usine de véhicules en Algérie. « Geely envisage d’investir 200 millions de dollars dans une usine d’assemblage de véhicules en Algérie », avait déclaré le directeur général adjoint de Sodivem, Mohamed Gharbi, cité par Asharq Business. « L’usine aura une capacité de production de 50 000 véhicules par an. Le premier modèle qui en sortira en 2026 sera la GX3 », a-t-il dit.

Geely a officiellement lancé ses activités en Algérie le 30 décembre 2023. La marque automobile chinoise a dévoilé les modèles de voitures qu’elle commercialisera en Algérie en 2024, notamment, Geely GX3 à partir de 1.970.000 DA, Geely Coolray, à partir de 2.800.000DA, Geely Starray et Geely Emgrand. Geely compte commercialiser sa part allouée de 39 000 véhicules dès 2024.

Le groupe Geely, classé dans le top 10 au niveau mondial en termes de volume de ventes, est reconnu pour sa gamme variée et moderne de véhicules, allant des grandes berlines aux SUV sophistiqués, en passant par les baroudeurs et les modèles abordables. Le groupe chinois possède plusieurs marques, dont Volvo et Lotus, qui sont réputées pour leurs normes de qualité élevées et leur engagement envers l’innovation.

A noter que le constructeur italien Fiat, du groupe Stellantis, a inauguré une usine à Oran en décembre dernier. Le constructeur chinois Chery prévoit de lancer son usine, implantée a Bordj Bou Arreridj, en octobre prochain. Un autre constructeur chinois, Jac, représenté en Algérie par Emin Auto, prévoit également d’implanter une usine d’assemblage de véhicules dans la wilaya d’Ain Témouchent.

Samedi dernier, un autre constructeur chinois, Jetour, a annoncé qu’une usine de fabrication de véhicules de la marque chinoise Jetour devra être réalisée dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj et sa première voiture sortira des lignes de production en décembre 2025.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine