AccueilénergiePétrole : les feux près des sables bitumineux du Canada font monter...

Pétrole : les feux près des sables bitumineux du Canada font monter les cours

- Advertisement -

Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par la crainte que les incendies au Canada ne menacent la production des mines de sables bitumineux de l’Alberta.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a gagné 0,85% à 83,98 dollars. Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI), pour livraison en juin, a grimpé de 1,04% à 80,06 dollars.

The graduate Fair

De violents incendies de forêts dans l’ouest du Canada menacent la ville pétrolière de Fort McMurray. La production de plus de 2 millions de barils par jour est en jeu. Les mines de sables bitumineux ne sont pas menacées dans l’immédiat, mais le marché scrute de près la situation.

« Les feux au Canada contribuent à la progression des prix car il y a risque de rupture d’approvisionnement », a commenté Andy Lipow de Lipow Oil Associates qui notait que le prix du brut canadien augmentait de même que le brut texan WTI.

« Un volume important de brut venant de cette région de Fort McMurray dans l’Alberta, les feux qui se propagent risque d’aboutir à moins de quantité de brut arrivant aux États-Unis ce qui va forcer les raffineurs à acheter davantage de WTI », faisant grimper les cours du baril américain, a expliqué l’analyste.

La pluie a permis jeudi cependant de freiner la progression du brasier, selon les autorités. Les compagnies pétrolières, comme Suncor, Canadian Natural Resources et Syncrude n’ont pas encore signalé d’impact sur leurs activités près de Fort McMurray, d’après une note du cabinet Rystad Energy.

Autre facteur ayant pu tirer les cours à la hausse: la production industrielle en Chine a accéléré en avril, à +6,7% sur un an, ce qui peut doper la demande. Mais dans le même temps, la croissance des ventes de détail chinoises a ralenti, revenant à 2,3% en avril, ce qui souligne que la reprise reste difficile.

Un autre élément haussier intervenait sur les produits raffinés en Europe, dont les prix ont augmenté « avec la poursuite des frappes de drones de l’Ukraine sur des infrastructures pétrolières russes », a encore indiqué Andy Lipow.

AFP

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine