AccueilActualitéNationalCNMA : bientôt un produit couvrant les risques liés aux calamités agricoles

CNMA : bientôt un produit couvrant les risques liés aux calamités agricoles

- Advertisement -

La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) s’apprête à lancer « très prochainement » un produit couvrant les risques liés aux calamités agricoles dues aux changements climatiques, notamment la sécheresse et les inondations, des risques jusque-là non assurés, a affirmé le Directeur général de l’assureur public Cherif Benhabiles.

« Le dispositif d’assurance calamités agricoles sera normalement lancé très prochainement », a indiqué M. Benhabiles à l’APS, précisant que ce dispositif interviendra dans un contexte marqué par les effets des changements climatiques qui provoquent « chaque année des pertes faramineuses aux agriculteurs en raison des incendies et de la sécheresse notamment ».

The graduate Fair

Rappelant que la CNMA avait déjà organisé en 2017 un séminaire international pour attirer l’attention quant aux conséquences des changements climatiques et souligné l’importance d’un tel dispositif, le même responsable a relevé que le secteur agricole est le plus exposé aux dérèglements climatiques.

« Avec tous les changements climatiques et leurs conséquences, nous devons anticiper des solutions pour sécuriser les investissements et le revenu de l’agriculteur, et, aussi, servir de garantie pour le monde agricole et rural qui doit obéir à un dispositif un peu particulier », a encore souligné M. Benhabiles.

Il a rappelé, dans ce contexte, que la compagnie publique s’est déjà engagée dans une démarche consistant à contribuer à promouvoir la micro-assurance via son pack assurance confiance « Taamine El Thika » qui met à la disposition des ménages ruraux à faibles revenus un seul produit couvrant un ensemble de risques.

Il s’agit d’une offre destinée aux petits éleveurs et agriculteurs contre les risques liés à leur vie sociale tant dans le milieu professionnel que domestique (décès, invalidité, retraite et responsabilité civile), détaille M. Benhabiles.

6,5% de croissance du chiffre d’affaires au 1er trimestre

Evoquant, d’autre part, les performances de la compagnie, le même responsable a fait part d’une évolution de 6,5% du chiffre d’affaires au 1er trimestre 2024 pour un montant qui a totalisé 4,4 milliards de Da « ce qui est de bon augure pour le reste de l’exercice ».

Soulignant, par ailleurs, que le secteur des assurances en Algérie a besoin d’une « vraie réforme » capable de le rendre un acteur incontournable dans toute démarche de développement économique, M. Benhabiles a affirmé que le nouveau projet de loi sur les assurances, en cours de finalisation, est « une étape cruciale dans la modernisation du secteur. Il doit également contribuer au développement de l’économie nationale ».

Ce texte « contribuera éventuellement à faciliter l’accès aux crédits agricoles pour les agriculteurs et les éleveurs, tout en favorisant une traçabilité et un suivi plus efficaces des aides et des crédits accordés par les institutions financières aux acteurs du secteur de l’agriculture et rural », a-t-il prédit.

« Les pouvoirs publics ont bien compris la nécessité de revoir les assurances en général et en priorité les assurances agricoles. Je pense que c’est à nous, professionnels, de traduire cela en actions concrètes sur le terrain », indique encore M. Benhabiles qui souligne que les compagnies d’assurances doivent expliquer et sensibiliser et surtout être crédibles notamment en écourtant les délais de remboursement.

La CNMA est le premier assureur agricole en Algérie. Elle compte plus de 3000 employés répartis sur 70 Caisses régionales et près de 570 bureaux locaux.

Présidence algérienne de l’OAA : plusieurs actions concrétisées

Evoquant par ailleurs le mandat de l’Algérie à la tête de l’organisation africaine des assurances (OAA), M. Benhabiles, président de cette organisation depuis juin 2023, a souligné que ce mandat a vu la concrétisation de plusieurs actions visant la densification de la coopération interafricaine, le développement des produits d’assurance, notamment agricoles, ainsi que la promotion des échanges d’expériences entre les acteurs du marché international.

La prochaine assemblée générale de l’OAA est prévue en Namibie début juin prochain, sous la thématique « faire face à l’augmentation des catastrophes naturelles en Afrique », a-t-il avancé.

Lors de cette assemblée générale qu’abritera la capitale Windhoek, la présidence de l’organisation devra passer à un représentant de la Namibie au sein de l’OAA.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine