AccueilActualitéNationalCultures stratégiques : Elaboration d'une carte minutieuse des potentialités naturelles dans le...

Cultures stratégiques : Elaboration d’une carte minutieuse des potentialités naturelles dans le Sud

- Advertisement -

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, a affirmé, jeudi à Alger, que la mise en place d’une carte minutieuse des potentialités nationales, en vue de la réalisation de projets d’investissement dans le domaine agricole dans les wilayas du Sud, permettra d’activer le plan national de développement des cultures stratégiques.

Dans son allocution d’ouverture d’une Journée d’étude organisée par le ministère, autour de « La carte des potentialités agricoles au niveau des wilayas du Sud », au siège du ministère de l’Energie et des Mines, le ministre a indiqué que la mise en place d’une carte minutieuse des potentialités nationales indispensables à la réalisation des projets d’investissement dans le secteur agricole dans les wilayas du Sud, en coordination avec tous les acteurs, « permettra de déterminer les besoins spécifiques en termes de sol, des eaux, de l’énergie, des infrastructures et des communications », à savoir des facteurs principaux, à même d’activer le plan national de développement des cultures stratégiques.

The graduate Fair

Pour ce faire, ajoute le ministre, la question requiert la conjugaison des efforts de tout un chacun, au double plan central et local, en vue de contribuer à l’accélération de la cadence de la réalisation de plusieurs programmes, à l’instar du raccordement des exploitations agricoles à l’électricité, la facilitation des procédures de forage des puits et de mise en valeur des eaux non-conventionnelles.

Outre le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, la rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, du ministre des Finances, Laaziz Faid, du ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal, du ministre de la Poste et des Télécommunications, Karim Bibi Triki, de la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fazia Dahleb, du représentant du ministère de la Défense nationale, de 6 walis de la République, des présidents directeurs généraux d’entreprises publiques et de nombre de cadres sous tutelle.

Afin d’identifier les grands périmètres pour accueillir les projets d’investissement intégrés nécessitant un accompagnement de tous les secteurs concernés pour les concrétiser sur le terrain dans les meilleurs délais, il a été procédé lors d’une séance de travail à huis clos, à la présentation et à l’examen des études techniques et cartographiques réalisées par les différents services compétents sur les capacités réelles en termes d’eau et de sol disponibles dans les wilayas du sud.

A cette occasion, M. Cherfa a évoqué les objectifs les plus importants liés au renforcement de la sécurité alimentaire et à la production des besoins alimentaires de large consommation, tels que les céréales, les légumes secs, les oléagineux, le lait et le sucre, en concrétisation des engagements du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a insisté sur la nécessité d’aller vers une mise en valeur durable des terres dans le Sud pour développer les cultures industrielles.

Dans le même contexte, le ministre a rappelé que le secteur agricole connaît un intérêt de la part des opérateurs économiques algériens et étrangers pour investir dans le Sud, notamment après l’entrée en vigueur de mesures incitatives pour les investisseurs, à l’instar du couloir vert pour les projets dépassant 10.000 hectares.

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Hydraulique, Taha Derbal a mis en exergue le rôle de ses services en matière d’accompagnement du secteur agricole dans la mise en œuvre du programme stratégique, et ce à travers la mobilisation des ressources hydriques sous toutes leurs formes.

L’eau c’est l’essence du développement agricole notamment dans les wilayas du Sud qui consomment des quantités considérables, compte tenu de leurs spécificités géographiques et climatiques, a-t-il mis en avant. L’élargissement et le développement des surfaces agricoles dépendra de la disponibilité des ressources en eau, a ajouté M. Derbal.

Pour la valorisation et l’élargissement de cet acquis, le ministre a affirmé que son secteur s’attelait à l’accompagnement des investisseurs en agriculture dans le Sud, leur accordant toutes les facilitations relatives à l’obtention des autorisations de forages de puits dans la région qui regorge d’un stock stratégique d’eaux souterraines.

Et d’ajouter que ses services œuvraient à la mise au point d’une cartographie des ressources du pays en eaux souterraines, en vue d’une meilleure exploitation permettant ainsi la réalisation de la sécurité alimentaire et la relance de l’économie nationale.

De son côté, l’Agence nationale des ressources en eau, relevant du secteur de l’Hydraulique, accompagne les opérations d’octroi de permis de forage des puits étant le seul garant des ressources phréatiques et responsable de la définition des modalités et des méthodes d’exploitation de cette ressource vitale de manière durable.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine