AccueilEntreprises-ManagementMFG exporte 23 tonnes de verre plat vers la Tunisie

MFG exporte 23 tonnes de verre plat vers la Tunisie

- Advertisement -

Vingt trois (23) tonnes de verre plat ont été exportés vers la Tunisie par une unité industrielle spécialisée dans la fabrication du verre, Mediterranean Float Glass (MFG), une filiale du groupe Cevital, située dans la région de Larbaâ, à l’est de la wilaya de Blida.

Rentrant dans le cadre de la facilitation des exportations hors hydrocarbures, cette opération a été supervisée, hier dimanche, par la Direction régionale des douanes de Blida, qui a veillé au suivi des différentes procédures d’accompagnement et des facilités accordées aux opérateurs économiques pour l’exportation de leurs produits, conformément au nouveau système d’information des Douanes algériennes.

« Cette opération d’exportation s’inscrit dans le cadre de l’exécution du programme tracé par l’entreprise prévoyant l’affectation d’un taux de 70% de la production locale à l’exportation », a indiqué le directeur de la logistique de l’entreprise exportatrice « Mediterranean Float Glass » (MFG), Adel Ouhlima, cité par l’APS.

Il a ajouté que la MFG, qui a déjà exporté ses produits vers plusieurs autres pays, dont l’Italie, l’Egypte et les pays des Balkans, projette de pénétrer les marchés des Etats-Unis d’Amérique, du Brésil et de l’Argentine.

MFG première en Afrique en termes de production et de qualité

M. Ouhlima, qui a noté que l’entreprise est la 1ère à l’échelle africaine et 5e au niveau mondial en termes de production et de qualité, a loué « les facilitations douanières » accordées, ayant permis « une économie de temps et d’efforts ».

De son côté, la sous-directrice de l’informatique et de la communication à la Direction régionale des douanes, Anissa Tadlaouia, a indiqué dans une déclaration à la presse que « le nouveau système d’information des douanes, entré en service en novembre dernier, a apporté d’importantes facilitations aux opérateurs économiques, dont la déclaration à distance des marchandises destinées à l’exportation ». Ce même système prévoit, aussi, l’exemption des opérateurs économiques agréés du contrôle immédiat des marchandises, dit circuit vert.

Les services des douanes veillent, également, à l’accompagnement des exportateurs en leur assurant une formation sur le nouveau système d’information, en vue d’une exploitation optimale de ce dernier, l’objectif étant d’arriver à réaliser des transactions avec zéro papier, selon la même source.

Dans le même sillage, le contrôleur général à la Direction régionale des douanes de Blida, Belkacem Rouissi, a affirmé que l’opérateur économique exportateur « bénéficie d’une attention particulière et un accompagnement lui est assuré à toutes les étapes de l’opération d’exportation, soit de la production, à la prospection de clients, et enfin au chargement de la marchandise vers sa destination à l’étranger ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine