AccueilActualitéNationalPartenariat Public-Privé, nouvelle raffinerie, auto-entrepreneuriat ... les instructions du président Tebboune

Partenariat Public-Privé, nouvelle raffinerie, auto-entrepreneuriat … les instructions du président Tebboune

- Advertisement -

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé, dimanche, une réunion du Conseil des ministres au cours de laquelle il a donné des instructions concernant le partenariat public-privé, la réalisation d une nouvelle raffinerie a Hassi Messaoud, la disponibilité des produits de large consommation, la relance du dispositif relatif à l’auto-entrepreneuriat, la récupération du foncier industriel dans le pourtour du complexe d’El Hadjar.

Pour ce qui est du projet de loi portant partenariat Public-Privé, le président de la République a ordonné le report du projet de loi pour « approfondissement et enrichissement », lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

The graduate Fair

Concernant l’exposé sur le projet de réalisation d’une nouvelle raffinerie de pétrole à Hassi Messaoud, le président Tebboune a souligné « l’importance économique du projet, appelant à accélérer la réalisation pour entamer l’exploitation dans le cadre du renforcement de la production nationale en essence et gasoil, tout en s’orientant vers leur exportation. »

Il a affirmé que « l’Algérie avait tourné la page, ces quatre dernières années, de l’ère de l’importation de tout type d’essence, dont le kérosène, le secteur de l’Energie devant maintenir cette tendance, saluant les efforts consentis à ce titre. »

S’agissant de l’exposé sur les mesures prises pour contrôler la disponibilité des produits de large consommation, le chef de lEtat a insisté sur « l’importance extrême du contrôle continu des marchés, en ce que l’Etat accorde une importance à la régulation pour connaître les taux de disponibilité des produits de large consommation, suivant une vision proactive pour lutter contre les spéculateurs par la force de la loi. »

Il a instruit le ministre de l’Agriculture et du Développement rural « à l’effet d’accorder une grande importance au contrôle sanitaire des produits importés, par la création de laboratoires d’analyses au niveau des ports et des aéroports, à même de veiller au respect des normes sanitaires lors de l’importation de viandes et des produits alimentaires. »

Auto-entrepreneuriat

Concernant la relance du dispositif relatif à l’auto-entrepreneuriat, le président Tebboune a tenu à saluer « l’orientation de l’Etat vers la création de davantage d’espaces générateurs d’emploi et de richesses, qualifiant l’auto-entrepreneuriat de plus-value pour les jeunes porteurs de projets et les compétences innovantes. »

Il a, également, souligné « la nécessité de veiller à ce qu’il n’y ait point d’enchevêtrement entre les métiers de l’entrepreneuriat et certains métiers artisanaux libéraux, pour que ces derniers n’en soient pas impactés. Ce régime vise à encadrer une vaste panoplie d’activités comprenant les prestations d’affaires, de consulting et de formation, les auto-entrepreneurs devant être assujettis à un régime fiscal préférentiel, en vertu de la loi de finances 2024. »

« La qualité d’auto-entrepreneur permettra aux jeunes de bénéficier d’une exemption de l’obligation de s’inscrire au registre de commerce comme mesure administrative simplifiée pour la création et la gestion de leurs activités. Ils n’auront qu’à consigner leurs comptes sur un registre numérisé et visé », a-t-il dit.

Et d’ajouter : « Le nouveau régime assure aux bénéficiaires de la qualité d’auto-entrepreneur la couverture et la sécurité sociales. » « Le dispositif d’auto-entrepreneuriat doit faire l’objet d’une campagne médiatique en vue de le vulgariser et d’en faire connaitre les atouts, aux fins de drainer les jeunes et les projets à la fois », a-t-il demandé.

Par ailleurs, le président Tebboune a donné des orientations générales. Il a, notamment, enjoint au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique « d’examiner la situation des étudiants palestiniens en Algérie pour leur prise en charge immédiate, après l’interruption des contacts entre ces étudiants et leurs proches dans les territoires palestiniens occupés. »

Il a, également, ordonné au ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique « de superviser l’opération de récupération du foncier industriel dans le pourtour du complexe d’ »El Hadjar » à Annaba, et son orientation vers l’investissement, sous forme de concession cessible après finalisation de la concrétisation du projet d’investissement selon le cahier des charges. Cette décision vise à renforcer la transparence dans le traitement des demandes d’accès au foncier économique. »

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine