AccueilActualitéNationalImportation : retrait du certificat de respect via la plateforme numérique

Importation : retrait du certificat de respect via la plateforme numérique

- Advertisement -

Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations a annoncé, dans un communiqué samedi, l’entrée en service, à partir de dimanche, de la nouvelle plateforme numérique permettant aux importateurs de retirer le certificat de respect des conditions et des modalités exigées pour l’exercice de l’activité d’importation de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état.

« Le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations informe les importateurs de matières premières, produits et marchandises destinés à la revente en l’état que la demande et le retrait du certificat de respect des conditions et modalités exigées pour l’exercice de cette activité se feront via la plateforme respect.commerce.gov.dz, qui entrera en service à partir de dimanche 5 novembre 2023 », lit-on dans le communiqué, repris par l’agence APS.

The graduate Fair

Ce certificat, valable deux ans, est exigé de tout importateur souhaitant exercer cette activité pour attester de son respect des conditions et des modalités fixées par la loi. Il comprend les données relatives à l’activité comme le siège social de l’importateur et les moyens humains, matériels et logistiques dont il dispose, selon la nature des produits importés, comme les chambres froides et les moyens de stockage réservés à chaque produit.

L’ouverture d’un compte sur cette nouvelle plateforme numérique relevant du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations se fait avec le numéro du registre de commerce.

L’utilisateur inscrit sur cette plateforme peut faire une demande de certificat de respect des conditions et suivre sa progression en ligne, en renseignant un formulaire dédié à cet effet, avant de télécharger ledit certificat, avec la possibilité pour lui de le modifier ou de le renouveler.

Outre le gain de temps qu’elle permet, cette plateforme vise à conférer « davantage de transparence »‘ à l’opération de retrait de ce document, a expliqué le ministère, soulignant que de telles mesures faciliteront encore plus les démarches liées aux opérations d’importation, selon la même source.

Cette plateforme « s’inscrit dans le cadre des efforts visant à numériser le secteur du Commerce et à faciliter les démarches administratives pour les opérateurs économiques, qui n’auront plus à se déplacer aux directions du Commerce et de la Promotion des exportations pour déposer leurs dossiers », a précisé le ministère.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine