AccueilénergieLe pétrole clôture la semaine en hausse, porté par des indicateurs positifs

Le pétrole clôture la semaine en hausse, porté par des indicateurs positifs

- Advertisement -

Le pétrole a terminé la semaine en hausse, en grande partie grâce à l’insuffisance de l’offre sur le marché. Des indicateurs économiques positifs en provenance de la Chine et des États-Unis ont également contribué à maintenir cette tendance à la hausse.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre a atteint 93,93 dollars, enregistrant une augmentation de 0,24%. Plus tôt dans la journée de vendredi, il avait même flirté avec la barre symbolique des 95 dollars, atteignant 94,63 dollars.

The graduate Fair

De son côté, le prix du West Texas Intermediate (WTI) américain, avec échéance en octobre, a augmenté de 0,67%, atteignant 90,77 dollars. Depuis la fin du mois d’août, le WTI a connu 13 séances de gains sur 16 jours de cotation, avec une augmentation totale de 15% de son cours.

Selon Edward Moya, d’Oanda, cité par l’agence AFP, ces gains continus du pétrole sont attribués aux indicateurs positifs en provenance des États-Unis et de la Chine. En Chine, la production industrielle et les ventes de détail en août ont dépassé les attentes des économistes, indiquant une reprise de la consommation. Aux États-Unis, la production industrielle a également augmenté en août, dépassant les prévisions.

Cependant, bien que le seuil symbolique des 100 dollars par baril soit à nouveau envisagé pour le Brent, certains experts restent sceptiques quant à cette possibilité. Les inquiétudes persistantes concernant la demande et la situation économique pourraient limiter la hausse des prix du pétrole. La période de maintenance des raffineries aux États-Unis après la saison estivale pourrait également entraîner un ralentissement de la demande, tempérant ainsi la montée des prix.

Dans l’ensemble, le marché du pétrole reste tendu, mais il faudra peut-être être un nouveau catalyseur pour voir le Brent atteindre la barre des trois chiffres, selon Edward Moya.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine