AccueilActualitéNationalProduction de dattes : Oued Righ... pôle d'investissement prometteur pour le développement...

Production de dattes : Oued Righ… pôle d’investissement prometteur pour le développement de la filière

- Advertisement -

Située entre les wilayas de Touggourt et d’El Meghaier, la région De Oued Righ a franchi des étapes importantes en matière de production dattière et de développement de cette filière stratégique au double plan quantitatif et qualitatif, ouvrant ainsi des perspectives prometteuses pour l’exportation.

La phoeniciculture, principale vocation de la population locale, est pratiquée sur une superficie de plus de 38.000 hectares dans les wilayas de Touggourt et d’El Meghaier, constituant plus de 85 % de la surface agricole globale.

The graduate Fair

Les deux wilayas comptent en effet environ trois millions de palmiers qui produisent différentes variétés de dattes, à leur tête Deglet Nour à hauteur de 70%, tandis que le reste de la production se répartit sur les autres variétés, dont El Ghers (pâte dattière) et Degla Beïda (datte blanche).

Les différents programmes de développement mis en place par l’Etat, au titre de plans de soutien et de développement de cette filière stratégique, ont contribué au renforcement du rendement de la récolte des dattes dans la région de l’Oued Righ, aussi bien quantitativement que qualitativement.

La production s’est élevée, au titre de la saison de cueillette écoulée, à plus de 2 millions de quintaux, à raison de 1.042.711 quintaux (qx) dans la wilaya de Touggourt et de 1.018.400 qx dans la wilaya d’El Meghaier, selon les données des services du secteur.

Cette saison, la production dattière dans la wilaya de Touggourt a connu une hausse comparativement à la saison agricole écoulée, estimée à 2,87%.

En revanche, une stabilité dans la production a été enregistrée, durant la même saison, dans la wilaya limitrophe El Meghaier, selon la direction des services agricoles (DSA) dans les deux wilayas.

Les mêmes services s’attachent à activer l’ensemble des mécanismes de soutien agricole offerts qui devront encourager le développement de cette filière et l’augmentation du rendement de la production dattière dans la région.

Dans ce cadre, la directrice des services agricoles (DSA) d’El Meghaier, Bellokbi Ouardia, a fait état d’une extension à hauteur de 5000 hectares des surfaces affectées à la phoeniciculture durant ces dernières années.

De leur côté, les services du secteur à Touggourt s’attèlent à la mise en œuvre d’un programme de près d’un milliard de DA en vue d’appuyer les opérations de culture des palmiers à grande échelle, et de forage de puits pour l’irrigation à travers les différentes communes de la wilaya.

S’orienter vers le développement de l’activité de transformation et la promotion de l’exportation

La dynamique que connait la filière des dattes, en sus de l’intérêt et de la demande accrus sur ce produit dans les marchés nationaux et internationaux, ont permis l’émergence de nombreuses expériences et projets prometteurs en matière de conditionnement et de transformation des dattes et de leurs dérivés.

Les wilayas de Touggourt et El Meghaier comptent, à ce titre, pas moins de 23 micro-entreprises activant dans les industries de transformation des dattes, et 17 opérateurs économiques dans le domaine de l’exportation.

Les services du Commerce dans les deux wilayas ont enregistré en 2022 l’exportation de plus de 7.500 tonnes de dattes (Deglet Nour) vers plusieurs Etats à l’instar du Sénégal, du Niger, de la Mauritanie, ainsi que vers certains pays du Moyen-Orient.

L’entreprise « Rouissi » pour la production et la transformation des dattes à la commune de Djamaa (El Meghaier) est un exemple de ces entreprises.

Cette société s’est orientée dès 2017 vers l’exportation réussissant à accéder, avec les dattes de Oued-Righ, aux différents marchés internationaux, atteignant ainsi 700 tonnes/an de dattes « Deglet Nour » exportées exclusivement par cette entreprise vers plusieurs pays européens notamment la Russie.

Selami Rouissi, le propriétaire de cette entreprise, a affirmé que les dattes « Deglet Nour » figuraient parmi les dattes les plus prisées et demandées sur les marchés internationaux, eu égard à leur haute qualité et leur goût unique.              

Cet investisseur ambitionne, sur le court terme, de renforcer les capacités de production, d’augmenter les quantités exportées et de cibler de nouveaux marchés, et ce à travers le développement des unités de production et de fabrication, mais aussi en rehaussant les compétences de la main d’œuvre et la renforcer prochainement avec plus de 100 employés.

Slimane Boukhalfa, gérant de l’entreprise « El Rouabi » pour les dattes et leurs dérivés à la commune de Sidi Amrane (Daira de Djamaa), constitue un modèle d’ambition en matière d’investissement dans la production et la transformation des dattes et leurs dérivés.

Créée seulement en 2019 dans le cadre du dispositif de gestion du micro-crédit, cette entreprise a réussi à confectionner des produits de haute qualité à l’instar du miel de datte et de la poudre de datte.

L’investisseur compte exporter prochainement la première cargaison de sa production au Canada.

Benmnaouar Hadj Ahmed, également investisseur dans les dérivés de dattes dans la commune de Zaouia El Abidia (wilaya de Touggourt), a estimé, pour sa part, que l’investissement dans la filière est « très fructueux » au regard de la valeur alimentaire et économique de ce fruit très prisé, ce qui l’a encouragé à s’engager dans cette activité depuis 2015.

M. Benmnaouar a acquis, au fil des années, une expérience dans ce domaine d’activité qui lui a permis de réussir dans la production de plusieurs variétés de dattes et dérivés à l’instar de la poudre de dattes (Tamina), la farine et le café aux noyaux de dattes ainsi que d’autres produits préparés comme mélange alimentaire avec le blé dur.

A l’occasion de sa participation à plusieurs foires nationales et internationales, l’intervenant a indiqué avoir eu l’occasion de promouvoir davantage ses produits et de prendre connaissance des méthodes d’emballage et d’exposition du produit selon les normes internationales en vigueur.

Plusieurs projets d’investissement sont en cours de réalisation pour développer la filière de dattes dans la wilaya de Touggourt, notamment en ce qui concerne l’industrie manufacturière, l’emballage et autres à l’image des installations de refroidissement et de stockage.

La wilaya enregistre, à elle seule, pas moins de 16 projets de ce type, entre étude et réalisation, à même de donner une valeur ajoutée et de promouvoir cette filière dans la région sur laquelle l’on mise pour renforcer les exportations nationales.

Le directeur de l’industrie de la wilaya de Touggourt, Hocine Hemal, a précisé que la région de Oued Righ proposait un environnement favorable à l’investissement dans ce domaine compte tenu de sa spécificité et de sa vocation agricole en sus des grandes capacités dont elle dispose en matière de production de dattes.

En sus des avantages offerts par l’Etat à travers le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE), la Chambre de wilaya du commerce et d’industrie de Oued Righ s’emploie à assurer l’accompagnement et l’assistance nécessaires aux exportateurs en les associant aux foires internationales et ce, en vue d’ouvrir de nouveaux marchés pour leurs produits, selon les explications du secrétaire général de la Chambre, Slimane Abdelhamid.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine