AccueilActualitéNationalDjazaïr El Moutahida Family Takaful: de nouveaux produits islamiques proposés à partir...

Djazaïr El Moutahida Family Takaful: de nouveaux produits islamiques proposés à partir du 2e semestre 2023

- Advertisement -

Le directeur général de la compagnie « El-Djazaïr El-Moutahida Family Takaful », Chakib El Kacimi El Hassani a annoncé de nouveaux produits d’assurance islamique destinés aux particuliers et aux entreprises à partir du début du 2e semestre 2023, soulignant la nécessité de redoubler d’efforts pour amener les clients à s’intéresser à cette formule d’assurance, a indiqué l’agence officielle.

M. El Kacimi El Hassani a affirmé que cette compagnie qui dispose actuellement d’un seul produit, consistant en l’assurance sur les financements relevant de la finance islamique, « entend proposer à partir du début du 2e semestre 2023 d’autres produits liés à la santé, aux voyages, aux accidents et à l’assurance des employés des entreprises ».

The graduate Fair

Il a ajouté que « la compagnie aura à proposer une gamme de produits similaire à celle proposée dans l’assurance conventionnelle mais selon la formule islamique ».

Un travail est en cours pour « enrichir l’offre de la compagnie » et « la diversifier », la compagnie étant appelée à proposer des produits développés adaptés aux nouvelles demandes des clients, ainsi qu’à l’évolution du marché, a-t-il assuré.

« Tous les produits proposés seront validés par la Commission de Supervision charaïque relevant de la compagnie, garant de la certification de la conformité des contrats, des produits, des documents, des produits de gestion, et du mode de tarification selon la chariaa musulmane, ainsi que par l’Autorité charaïque nationale de la fatwa pour l’industrie de la finance islamique chargée de délivrer les certificats de conformité pour la commercialisation des produits de la finance islamique », a expliqué le DG de cette compagnie d’assurance.

El-Djazair El-Moutahida Family Takaful », est l’une des deux compagnies spécialisées dans ce type d’assurance, en plus d’El-Djazaïr Takaful créées en 2022 après la promulgation des textes juridiques encadrant cette activité en 2021.

Elle active notamment en matière de Takaful familial, alors que la compagnie El-Djazaïr Takaful se spécialise dans l’assurance générale.

Dix (10) actionnaires ont des participations dans cette entreprise qui est le fruit de l’union de six banques et quatre sociétés d’assurance du secteur public. C’est la première entreprise de son genre, a expliqué le responsable.

Depuis son lancement, l’entreprise a signé plusieurs conventions avec cinq banques publiques pour assurer des financements de la finance islamique « alors que d’autres conventions seront très bientôt signées », a révélé M. Kacimi El-Hassani.

Après avoir axé ses efforts durant les premiers mois de sa création sur l’élaboration des règles nécessaires à son fonctionnement, notamment en ce qui concerne le recrutement de compétences et la recherche de canaux de marketing, l’entreprise a lancé effectivement ses activités en février dernier à travers la signature de ses premiers contrats.

Les Sukuk donneront à l’assurance Takaful un élan qualitatif

El-Djazaïr El-Moutahida Takaful compte bénéficier du réseau des banques publiques qui offrent un total de 1200 agences et près de 500 guichets de la finance islamique en vue de commercialiser ses produits, ainsi que les intermédiaires de l’assurance, a fait savoir M. Kacimi El-Hassani formant le vœu de voir l’assurance Takaful obtenir la confiance des consommateurs « au même titre que la finance islamique ».

L’entreprise œuvre à généraliser l’assurance Takaful à l’ensemble des types de finance islamique pour remplacer graduellement l’assurance conventionnelle.

Concernant la liste des prix des souscriptions, le responsable a assuré « qu’elles sont bien étudiées et conçues pour ne pas être un obstacle à la généralisation de l’assurance Takaful », ajoutant qu’elles « sont équilibrées et capable de drainer des clients d’une part, et préserver les équilibres financiers de l’entreprise, d’autre part ».

Concernant l’introduction des Sukuk cette année annoncée par le ministère des Finances, M. Kacimi El-Hassani a estimé que les Sukuk étaient le dernier maillon dans le système financier islamique après la finance et l’assurance « Takaful », ajoutant que la capitalisation leur insufflera, en tant que compagnies d’assurance, « un élan qualitatif ».

Obligées d’utiliser les fonds disponibles sous forme de titres, les compagnies d’assurance « Takaful » adopteront les Sukuk à la place des formes conventionnelles, a expliqué le directeur général.

Par ailleurs, il a indiqué que El-Djazaïr El-Moutahida entend s’inscrire dans le processus de numérisation à commencer par l’introduction d’une application mobile pour faire la promotion des produits, la simulation, la déclaration des dégâts, le suivi des dossiers d’indemnisation et bien d’autres services fournis au client.

L’assurance Takaful est un système contractuel visant à assoir une coopération entre un groupe de souscripteurs exposés à un ou plusieurs risques précis dont chacun d’eux s’acquitte d’un montant sous forme de donation appelé « souscription » formant ainsi « le fonds des souscripteurs » à travers lequel les indemnisations son payées.

D’après les chiffres du Conseil national des assurances (CNA), l’activité de l’assurance Takaful a généré un chiffre d’affaire de 48.4 millions DA en 2022 car la majorité des opérateurs en la matière n’avaient pas encore entamé l’activité.

Le secteur des assurances véhicules a contribué à hauteur de 77% dans ce chiffre d’affaires, selon la même source.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine