AccueilActualitéNationalArrivée et commercialisation des véhicules importés : Ce qu'a dit un responsable...

Arrivée et commercialisation des véhicules importés : Ce qu’a dit un responsable du ministère de l’Industrie

- Advertisement -

Le directeur des industries sidérurgiques, mécaniques aéronautiques et navales au ministère de l’Industrie, Mohamed Djebili, s’est exprimé, ce mardi, sur la date d’arrivée et le début de la commercialisation des véhicules neufs importés par les concessionnaires automobiles agréés.

« Les concessionnaires qui ont eu leurs agréments, nous ont confirmé qu’il y a une partie des véhicules qui sera commercialisée en Algérie qui attend juste le débarquement au port dans l’autre rive et ça sera dans quelques jours », a indiqué M. Djebili sur les ondes de la radio chaîne 3.

The graduate Fair

« Les concessionaires vont dévoiler les modèles et les prix à leur guise », a-t-il dit, en indiquant qu’en ce qui concerne les prix : « Nous serons très regardant là-dessus et nous allons faire benchmarking avec les autres pays. Nous n’accepterons pas des prix extrêmement élevés par rapport à d’autres pays. Nous devons être aux standards interntionaux et pour les prix et pour la qualité », a-t-il expliqué.

Trois agréments définitifs pour l’exerice de l’activité de concessionnaires automobiles de véhicules neufs en Algérie, ont été remis lundi à trois marques, par le ministère de l’Industrie.

Les agréments ont été remis à la société « Fiat Algérie », concessionnaire de la marque italienne Fiat, la société « Emin Auto », concessionnaire de la marque chinoise JAC et la société « Halil Commerce & Industrie », concessionnaire de la marque allemande « Opel ».

Pourquoi le diesel a été exclu ?

En outre, M. Djebili a expliqué la raison de l’exclusion de l’importation des véhicules de tourisme neufs et d’occasion à moteur diesel.

Selon les nouvelles conditions d’exercice des activités de construction et de concessionnaires automobiles, les véhicules de tourisme à moteur diesel ont été exclus. Le diesel a été également banni de l’importation des véhicules d’occasion de moins de 3 ans d’âge.

M. Djebili a expliqué la raison de l’exclusion de cette catégorie de véhicules par le fait que le gasoil algérien n’est pas aux normes Euro 6, comme c’est le cas en Europe.

« Les véhicules qui roulent en Europe c’est aux normes Euro 6 et notre gasoil n’est pas vraiment dans les normes Euro 6. Donc, on a exclu l’importation des véhicules ( de tourisme à moteur diesel, ndlr) et pour les moins de 3 ans et les concessionnaires », a-t-il précisé, et d’ajouter : « Les véhicules de tourisme portant le code 1 sur la plaque d’immatriculation, seront exclusivement en essence. »

Le directeur des industries sidérurgiques, mécaniques aéronautiques et navales au ministère de l’Industrie a indiqué que les véhicules hybrides (électrique et essence) seront commercialisés dès cette année (2023) par certains concessionaires retenus et qui ont eu leurs agréments hier.

Concernant l’importation des véhicules d’occasion de moins de 3 ans, M. Djebili a indiqué que les citoyens peuvent procéder à l’importation en respenctant les conditions en vigueur, en rappelant le communiqué des Douanes et le décret exécutifs fixant les conditions d’importation de ce type de véhicules.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine