AccueilActualitéNationalAssises nationales de l'agriculture : ce qu'a dit le président Tebboune

Assises nationales de l’agriculture : ce qu’a dit le président Tebboune

- Advertisement -

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune s’est félicité, mardi à Alger, des résultats positifs réalisés ces dernières années par le secteur de l’agriculture, qui contribue à hauteur de 14,7% dans le Produit intérieur brut (PIB).

Nos agriculteurs doivent prendre conscience que notre sécurité alimentaire garantit la souveraineté et l’indépendance de notre décision, a indiqué le président, soulignant que l’autosuffisance complète n’a été atteinte par aucun pays au monde, mais nous devons nous désengager des revenus pétroliers pour mener nos affaires.

The graduate Fair

Aujourd’hui, nous sommes satisfaits des résultats obtenus par l’agriculture au cours des trois dernières années. L’agriculture représente 14,7 % du produit intérieur brut et vient juste après les hydrocarbures, avec 24 %. Les céréales seront d’une importance primordiale dans notre stratégie de production agricole.

« Nous consommons 9 millions de tonnes de blé par an, et nous avons réussi à produire la moitié de cette quantité, mais ce qui nous empêche de dépasser la moitié, c’est l’absence de rigueur dans le secteur, et je ne dirais pas l’indifférence », a souligné le président Tebboune.

« Les étrangers me demandent avec étonnement pourquoi l’Algérie importe des céréales malgré ses capacités en eau et ses vastes zones agricoles », a indiqué le président de la République.

« Nous nous rapprocherons d’une sécurité alimentaire confortable si nous atteignons un taux de production nationale de 35 quintaux à l’hectare », a précisé le chef de l’État.

Financement de projets d’industries liées à l’agriculture jusqu’à 90 %

Le processus de numérisation des données du secteur agricole nous a révélé que la superficie cultivée est la moitié de la superficie déclarée précédemment.

L’Algérie compte actuellement 19 millions de têtes de bétail, a indiqué le président, précisant que la production agricole a augmenté de mille milliards de dinars, soit près de dix milliards de dollars.

L’agriculture du sud nécessite désormais d’autres mesures, dont une production deux fois par an. Seuls les wilayas du Sud sont capables d’atteindre l’autosuffisance en céréales.

« Nous inciterons ceux qui réalisent une production agricole, deux fois par an, à bénéficier ensemble du soutien et des incitations de l’État », a affirmé le chef de l’État qui a précisé que « nous ne sommes pas loin d’atteindre l’autosuffisance, à condition que la production se fasse avec conviction et non sous la pression d’exigences officielles ».

« Nous sommes prêts à financer des projets d’industries liées à l’agriculture jusqu’à 90 % », a affirmé le président de la République.

Le président Tebboune souhaite que la jeunesse s’orientera de plus en plus vers l’agriculture et la transformation de produits agricole à travers les startups, affirmant que les forêts sont ouvertes aux investisseurs algériens dans l’apiculture et même le pâturage.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine