AccueilénergieCarburants : l’Algérie abandonnera les importations au cours de l’année 2023

Carburants : l’Algérie abandonnera les importations au cours de l’année 2023

- Advertisement -

Le président de l’Autorité de contrôle des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil, a indiqué, ce lundi, que 2023 sera l’année de l’abandon total de l’importation de carburants.

Intervenant sur les ondes de la radio chaîne 2, Rachid Nadil a indiqué que l’Algérie, qui est autosuffisante dans la production de tous les dérivés du pétrole, n’importe que du diesel et se dirige vers l’abandon définitif de l’importation de ce produit avec la mise en service de raffineries qui permettront d’augmenter la capacité de production destinée à la consommation, qui est actuellement de 10 millions de tonnes.

The graduate Fair

En termes de chiffres, Rachid Nadil a passé en revue le bilan de la consommation interne de carburants au cours des deux dernières années, en indiquant que la consommation du diesel s’est élevée à 10,1 millions de tonnes en 2022, contre 9,7 millions de tonnes en 2021.

Quant à la consommation d’essence, elle s’est élevée à 3,3 millions de tonnes en 2022 contre 3,4 millions de tonnes en 2021, enregistrant une légère baisse due à la tendance à l’utilisation du GPL « Sirghaz », qui a connu une consommation de 1,550 million de tonnes l’an dernier, contre 1,2 million de tonnes en 2021.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine