AccueilActualitéNationalMonoxyde de carbone : Sonelgaz va acquérir 22 millions de détecteurs

Monoxyde de carbone : Sonelgaz va acquérir 22 millions de détecteurs

- Advertisement -

Le monoxyde de carbonne tue des dizaines de personnes par an en Algérie. Afin de limiter ce phénomène d’asphyxie au monoxyde de carbone dans les foyees, le groupe Sonelgaz a été chargé, lors du dernier Conseil des ministres, d’équiper gratuitement les foyers de systèmes d’alarme (lumineux et sonores) pour prévenir les fuites du monoxyde de carbone.

La Direction de distribution de l’électricité et du gaz d’El-Harrach (Alger) a annoncé, hier dans un communiqué, qu’elle est disposée à recevoir les demandes des citoyens concernant la vérification gratuite des branchements et installations de gaz dans les foyers.

The graduate Fair

Ce lundi, sur les ondes de la radio chaîne 3, M. Yacine Réda Rédouane, conseillé du PDG de Sonelgaz, s’est exprimé sur l’installation de ces détecteurs de monoxyde de carbone dans les foyers.

« Suite à cette décision des pouvoirs publics prise lors d’un Conseil des ministres, le lendemain même, une réunion s’est tenue au niveau de Sonelgaz, présidée par le PDG, à l’effet de tracer une feuille de route pour la mise en oeuvre de ces deux décisions, à savoir : la généralisation des détecteurs de monoxyde de carbone et la réalisation de laboratoires de vérification de conformité et de performance », a-t-il expliqué.

« Les pouvoirs publics ont décidé de dégager une solution à ce phénomène qui endeuille les familles algérienns depuis plusieurs années », a-t-il dit, en rappelant que sur les 5 dernières années, 333 décès dus au monoxyde de carbone ont été signalés au niveau Sonelgaz.

M. Yacine Réda Rédouane a précisé qu' »il s’agit d’une généralisation qui va toucher l’ensembe des locaux à usage d’habitation ». « Au niveau de Sonelgaz, nous avons quelque chose comme 11 millions de clients, donc ça va concerner 11 millions d’habitations. Par foyers, dans certains domiciles il faudrait peut-être installer plus d’un détecteur, soit une moyenne de deux détecteurs par foyer, selon la suface d’habitation », a-t-il détaillé.

Appel d’offres pour l’acquisition de 22 millions de détecteurs

« Pour ce faire, Sonelgaz va lancer un appel d’offres national et international pour l’acquisition de la quantité nécessaires qui peut avoisiner les 22 millions d’unités », a-t-il fait savoir, en précisant que l’estimation financière de cette acquisition est de l’ordre de 50 milliards de dinars.

Il a ajouté que « juste après, nous allons commencer l’installation grauite au niveau des habitations des citoyens algériens ».

M. Yacine Réda Rédouane a précisé que « ces détecteurs de monoxyde de carbone n’existent pas sur le marché national. Il y a quelques producteurs mais, c’est beaucoup plus du montage. » « Nous envisageons dans une seconde phase, pourquoi pas, de ce détecteur », a-t-il dit.

« Il y a plusieurs technologies et nous allons essayer d’opter pour la plus performante et selon la durée de vie des détecteurs, qui ont une durée de vie de 2 ans, de 5 ans, de 7 ans pour les produits américains et de 9 ans pour quelques produits chinois ».

Selon lui, la Sonaric, société algérienne qui fabrique les radiateurs à gaz, a aussi lancé un appel d’offres, parce qu’il est fait oblication aux fabricats d’appareils fonctionnant au gaz de doter leurs appareils de ce détecteur de monoxyde de carbone, conformément à l’arrêté interministériel du 10 novembre 2020 et celui du 20 mai 2021.

Le conseiller du PDG de Sonelgaz a indiqué que l’objectif est de rendre le détecteur de monoyde de carbone « obligatoire ».

Il a rappelé l’opération « volontariste » lancée depuis une année par Sonelgaz pour la vérification des installations intérieures par ses techiniciens. A cet effet, un numéro vert « 3303 » a été mis à la disposition des citoyens. « Mais malheureusement, sur l’année 2022, il n’y a pas eu d’engouement fort pour cette opération. A peine, 1903 demandes ont été enregistrées, alors que le nombre de clients pour le gaz avoisine aujourd’hui les 7 millions », a-t-il relevé, en estimant que cette opération d’installation de détecteurs va permettre la vérification des installations.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine