HomeActualitéNationalConseil des ministres : Accélérer la création d'une société ferroviaire mixte

Conseil des ministres : Accélérer la création d’une société ferroviaire mixte

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, préside, mardi, une réunion du Conseil des ministres consacrée à deux projets de loi relatifs à la prévention et à la répression de l’usage et du trafic illicites de stupéfiants et de substances psychotropes, et aux conditions et modalités d’octroi du foncier économique relevant du domaine privé de l’Etat, outre un exposé sur les mesures pratiques pour limiter le phénomène d’asphyxie au monoxyde de carbone.

À l’issu du Conseil des ministres, le président Tebboune a ordonné d’accélérer la création d’une société mixte de l’industrie ferroviaire en coopération avec des compétences étrangères spécialisées dans ce domaine et de renommée mondiale, dans le but d’atteindre une liaison nationale complète par les chemins de fer, reliant le nord au sud et facilitant le transport pour les commerçants économiques .

Le président de la République a également souligné que l’extension des voies ferrées était une priorité absolue, en particulier la ligne Ouargla-Tamanrasset, Ghardaia-El-Manea et Gara Djbilet-Bechar, compte tenu de l’importance économique et stratégique de ces axes.

Accroître le taux de production du blé à 30 quintaux/hectare

Concernant le secteur agricole, le Président a instruit le gouvernement de redoubler d’efforts pour augmenter la production des cultures agricoles, notamment de blé, et porter sa production à 30 quintaux par hectare, dans le but d’atteindre au plus vite l’autosuffisance en cette matière stratégique, étant donné que toutes les conditions sont réunies pour atteindre l’objectif, cette saison.

Le président de la République a réitéré ses orientations concernant « la libération immédiate du foncier dans les zones forestières dans la wilaya de Tissemsilt, en vue de la réalisation des logements ruraux et au profit des exploitants agricoles ».

Projet de loi fixant les conditions d’octroi du foncier économique

Concernant le projet de loi fixant les conditions et modalités d’octroi du foncier économique relevant du domaine privé de l’Etat et destiné à la réalisation de projets d’investissement, le Président Tebboune a ordonné « la révision et l’enrichissement du projet de loi », précise le communiqué.

Il a donné des instructions pour que « l’esprit de la loi repose sur la liberté pour le citoyen d’investir dans son domaine de compétence, en évitant les graves dérives qu’a connues le pays dans le domaine du foncier industriel », ajoute la même source.

« La vision de l’Algérie, à travers cette loi, consiste à encourager l’investissement dans une optique intégrée pour un décollage en matière de développement garantissant une dynamique économique plus forte », a souligné le Président de la République.

Et de d’ajouter que « l’octroi de foncier à des fins économiques doit s’accompagner d’une réelle souplesse juridique pour encourager et attirer les investissements, en veillant aux intérêts supérieurs de l’Etat », selon le communiqué.

Le Président Tebboune a, en outre, ordonné de « faire intégralement reposer ces opérations sur le système numérique pour éviter la bureaucratie, le système de guichet unique visant la réalisation de projets plus vite et de manière plus efficace ».

« Le projet de loi doit prendre en ligne de compte, outre la répartition équitable des projets d’investissement à travers l’ensemble du territoire national, la nature et les objectifs des projets en fonction de la spécificité de chaque région et de son efficacité », a insisté le Président de la République.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine