HomeEntreprises-ManagementTebessa : Vers la relance des usines de TGT et de SOVEST

Tebessa : Vers la relance des usines de TGT et de SOVEST

Le ministre de l’Industrie, M. Ahmed Zeghdar, a examiné, ce mardi, lors de sa visite dans la wilaya de Tebessa, la situation de l’usine Tubes Gaz Tebessa (TGT), rapporte un communiqué du ministère publié sur sa page Facebook.

Cette usine produisait 60.000 tonnes par an de tubes en acier et d’accessoires de raccordement avant qu’elle ne soit transférée à la Banque Extérieure d’Algérie en 1999, en contrepartie des dettes contractées par l’usine auprès de cette banque.

Évoquant la situation de l’entreprise, le ministre Zeghdar a expliqué que la question de la relance de cette usine est actuellement à l’étude, alors que des négociations sont en cours avec la Banque Extérieure d’Algérie pour étudier cette question et parvenir à une solution définitive et pérenne concernant cette usine.

Il a souligné que le dossier sera sur la table du Conseil des Participations de l’État d’ici trois mois pour trouver une solution définitive à sa situation, que ce soit à travers des partenariats avec des investisseurs nationaux ou étrangers.

Vers la relance de l’usine SOVEST

Le ministre de l’Industrie a inspecté l’usine de transformation de verre SOVEST, sise à El Ma Labiod, 40 km au sud de la wilaya de Tebessa.

Créée en 1995 par l’Entreprise Nationale des Verres et Abrasifs (ENAVA), relevant du holding Algeria Chemical Specialities (ACS), cette usine n’est pas encore entrée en production en raison de plusieurs difficultés principalement liées aux dettes, raison pour laquelle elle a été transférée à la Banque Extérieure d’Algérie, et au coût exorbitant du raccordement des lignes électriques sur une distance de 42 kilomètres.

Le ministre de l’Industrie a révélé l’existence de contacts avec la Banque étrangère d’Algérie pour étudier les moyens de relancer cette entreprise après sa réhabilitation.

Il a indiqué qu’un appel à manifestation d’intérêt sera lancé dans les 15 jours pour trouver un partenaire pour relancer son activité.

Il a également confirmé que les formes d’approvisionnement en électricité avaient été réglées par les autorités locales. Une étude détaillée sera préparée pour relancer l’usine et la présenter au Conseil des Participations de l’État pour s’assurer qu’elle démarre ses activités dans les plus brefs délais.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine