HomeActualitéNationalUne ligne aérienne Jijel-Marseille à partir de mars prochain

Une ligne aérienne Jijel-Marseille à partir de mars prochain

Le ministre des Transports, Kamal Beldjoud a annoncé, jeudi à Alger, l’ouverture par la compagnie nationale aérienne « Air Algérie » d’une nouvelle ligne reliant l’aéroport Ferhat Abbas (Jijel) à Marseille (France) à partir du mois de mars prochain.

A une question du membre du Conseil de la nation sur les vols internationaux au niveau de l’aéroport de Jijel, notamment vers la France, lors d’une plénière du Conseil de la nation, consacrée aux questions orales, M. Beldjoud a précisé qu’en réponse aux demandes de la communauté nationale établie en France, une ligne aérienne entre Jijel-Marseille sera ouverte dès le mois de mars 2023, à raison de deux vols par semaine, rapporte l’APS.

L’ouverture de cette ligne, poursuit le ministre, « vient en exécution des instructions du président de la République, de dynamiser la navigation aérienne à travers les aéroports du pays, étant des structures stratégiques susceptibles de relancer le trafic aérien ».

Quant aux vols internes, la compagnie Air Algérie compte renforcer à partir de janvier prochain la ligne « Jijel-Aéroport d’Alger Houari Boumediene » avec deux vols supplémentaires, portant ainsi le nombre total des vols de sept à neuf vols par semaine, a-t-il fait savoir.

En réponse à une proposition d’un autre sénateur de renforcer certaines lignes de et vers les aéroports de Ghardaïa et El Menia par des Boeings, le ministre a indiqué que cette opération doit obéir à plusieurs considérations dont la disponibilité des avions, les coûts d’exploitation et la rentabilité économique de ces lignes, assurant que les avions « ATR » programmés actuellement pour ces vols sont conformes et adaptés au réseau des vols internes.   

Rappelant que la flotte algérienne se compose actuellement de 54 avions, M. Beldjoud a fait savoir que l’Algérie compte acquérir 15 avions nouveaux et affréter sept (7) autres, ce qui permettrait d’augmenter le nombre de vols internes et externes d’Air Algérie, soulignant l’ouverture du transport aérien aux investisseurs privés.

Le premier responsable du secteur a rassuré, par ailleurs, quant au retour à la moyenne de vols assurés par Air Algérie avant la pandémie de Coronavirus (Covid-19), avec intensification des vols de la Omra et les vols à caractère touristique.

A la proposition d’un autre membre du Conseil des la nation d’ouvrir une ligne aérienne entre Tindouf et la Mauritanie, le ministre a précisé que cette opération est tributaire de la rentabilité économique de cette ligne, de la demande des citoyens et des moyens mobilisés à cet effet (flotte aérienne).

A une autre préoccupation du même sénateur sur l’insuffisance d’équipements au niveau de l’agence locale d’Air Algérie à Tindouf, M. Beldjoud a affirmé que ces insuffisances sont dues à la circonstance sanitaire qu’a traversée le pays, ce qui a eu un impact significatif sur la situation financière de la compagnie, a-t-il dit, ajoutant qu’Air Algérie a pris dernièrement plusieurs mesures, dont la programmation de la prise en charge de cette préoccupation au titre de son budget pour l’exercice 2023.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine